Connaissiez-vous le Toxoplasma gondii ? Ce parasite, agent de la toxoplasmose, infecte les humains après ingestion de kystes présents dans des produits carnés de mammifères, ou des oocystes provenant des matières fécales d’un chat infecté et souillant les légumes, les fruits, l’eau, les mains. "Néanmoins, différentes enquêtes identifient la consommation de viande parmi les facteurs de risque d’infection", indique l'Anses.

On estime que 50 % de l'humanité est contaminée par ce parasite. Or, la plupart du temps, l'infection passe inaperçue. Seulement, dans de rares cas, il peut engendrer des pensées suicidaires ou des troubles obsessionnels. Si le Toxoplasma gondii contamine une femme enceinte, il peut traverser le placenta, ce qui peut s'avérer risqué pour le futur enfant.

Une étude récente parue dans la revue scientifique PeerJ vient de mettre en lumière un autre effet pour le moins inattendu en cas de contamination : les personnes infectées par Toxoplasma gondii seraient perçues comme plus attirantes que les autres, grâce à une modification des traits du visage.

Le Toxoplasma pourrait agir sur les niveaux de testostérone

Pour mener à bien leur étude, les chercheurs se sont basés sur une vingtaine de photos de visage de participants infectés et sains.

Leur "potentiel de séduction" ainsi que leur état de santé ont été estimés sur une échelle de 1 à 10 ; 1 pour repoussant ou en mauvaise santé et 10 pour très séduisant ou en bonne santé.

Les personnes infectées par le parasite ont été perçues comme significativement plus attirantes comparées à celles qui n'ont pas été contaminées. En se penchant sur les images, les scientifiques ont observé que les individus infectés présentent une plus faible asymétrie faciale que les autres.

Pour expliquer ce phénomène, les chercheurs estiment que Toxoplasma pourrait agir sur les niveaux de testostérone et modifier ainsi les traits physiques liés à cette hormone.

Le Toxoplasma pourrait agir sur les niveaux de testostérone© Service de presse

(A) Images composites d'une personne infectée par Toxoplasma, (B) images composites d'une personne non infectées et de dix hommes non infectés. ©10.7717/peerj.13122/fig-1

Toxoplasma : quels sont les aliments à risque ?

"Les principaux aliments impliqués dans la contamination par Toxoplasma sont la viande consommée crue ou peu cuite issue d’un animal infecté par T. gondii et les végétaux souillés par des oocystes. Les viandes ovines, porcines (porcs élevés en plein air) et les venaisons sont les plus à risque. Le rôle potentiel des volailles est évoqué. Plus récemment, le rôle potentiel de la viande de cheval importée dans les contaminations à l’origine de formes graves de toxoplasmoses a été rapporté", décrit l'Anses.

En outre, la consommation de fruits de mer est suspectée comme une potentielle source d’infection (contaminations expérimentales). Or, le lien n'a pas encore été prouvé scientifiquement. Enfin, "le rôle potentiel de l’eau comme source de contamination a été démontré sur des bases épidémiologiques, mais la présence d’oocystes dans l’eau de boisson n’a été démontrée que dans une épidémie", ajoute l'Anses

Sources

https://peerj.com/articles/13122/

https://www.anses.fr/fr/system/files/MIC2010sa0274Fi.pdf 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.