Douleur au bas-ventre chez la femme : 4 causes possibles

Publié le 13 Novembre 2017 par La Rédaction Médisite
Chez la femme, une douleur au bas-ventre peut avoir de nombreuses causes, souvent bénignes mais parfois plus sévères. La présence d’autres symptômes, comme un saignement vaginal, aide généralement à orienter le diagnostic.
Publicité

© Istock

Douleur au bas-ventre : un symptôme d’infection génitale ?

Une douleur au bas-ventre peut être la manifestation d’une infection génitale plus ou moins importante, comme une « simple » mycose vaginale ou une cervicite (inflammation du col de l’utérus). En cas d’infection, elle est souvent accompagnée d’autres symptômes comme des envies fréquentes d’uriner, des douleurs à la miction, de la fièvre, d’importantes pertes blanches ou jaunâtres, voire un saignement vaginal dans certains cas. Mieux vaut consulter pour identifier l’infection et obtenir un traitement approprié !Mycoses : le signes

Douleurs au bas-ventre : son intensité évoque l'endométriose.

Les douleurs du bas-ventre pendant les règles sont très fréquentes, mais lorsque celles-ci sont d'une telle intensité que la femme ne peut plus avoir ses activités habituelles, qu'elle doit rester couchée et avoir recours à des traitements antidouleur puissants (parfois des morphiniques), alors il est probable qu'elle soit atteinte d'endométriose. Ces douleurs sont majorées également pendant l'ovulation et parfois pendant les rapports sexuels. Les douleurs peuvent être continues ou ponctuelles.

Publicité

Quels sont les symptômes de l'endométriose associés à la douleur ?

Les autres symptômes de l'endométriose accompagnant la douleur sont liés à la présence de cellules endométriales dans d'autres organes tels que la vessie, les ovaires ou le rectum. On peut donc observer des saignements dans les selles, des diarrhées ou de la constipation, des douleurs en urinant similaires à celles d'une infection urinaire. Il peut également y avoir des vomissements et des malaises empêchant la femme atteinte d'endométriose de mener une vie normale.

Publicité

Douleur au bas-ventre : un symptôme de torsion ovarienne ?

Chez la femme, une douleur au bas-ventre soudaine et très intense, semblable à « un coup de poignard », peut faire penser à une torsion ovarienne. Il s’agit d’un phénomène assez rare, pouvant aussi s’accompagner de nausées et de vomissements. Consultez immédiatement : le problème peut se résoudre de lui-même mais si la torsion persiste plus de 6 heures, il faut opérer pour prévenir les complications.

Quelles sont les principales causes de douleurs pelviennes chez la femme ?

La cause la plus fréquente de douleur pelvienne chez la femme est la dysménorrhée ou douleur de règles. Celle-ci est facilement reconnaissable par sa survenue et sa disparition. Les douleurs du bas-ventre peuvent également être le signe de kystes ovariens. Elles sont alors plus souvent unilatérales. Les autres principales causes sont le début de grossesse, la grossesse extra-utérine, l'infection urinaire et l'infection génitale.

Comment reconnaître une infection génitale face à des douleurs du bas-ventre chez la femme ?

Les douleurs pelviennes liées à une infection génitale sont davantage d'allure sourde. Elles sont accompagnées de leucorrhées ou pertes, souvent jaunâtres et abondantes, qui peuvent être malodorantes. Les infections gynécologiques peuvent provoquer de la fièvre et une altération de l'état général. Il est également important de rechercher des signes d'infection chez le partenaire sexuel. Les causes les plus fréquentes sont les mycoses, les infections à Gardnerella vaginalis ou à Chlamydia trachomatis qui peut être responsable de salpingite et de stérilité tubaire. C'est pourquoi il est important de dépister ces infections face à une douleur pelvienne.

La rédaction vous recommande sur Amazon :
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X