Pierre Ménès, atteint de la maladie du foie gras n’a "jamais bu une goutte d’alcool"

Publié le 12 Juillet 2019 à 11h41 par Emmanuelle Jung, journaliste santé
Pierre Ménès se confie sur la maladie du foie gras dont il atteint. Si le journaliste sportif n’a, semble-t-il, jamais consommé d’alcool, cela ne l'empêche pas d’avoir « un vrai foie d’alcoolique » … Retour sur ses propos.

On l’appelle la maladie du soda, maladie du foie gras ou NASH (stéatohépatite non alcoolique). Peu connue, elle touche pourtant 1 Français sur 5, soit 8 millions de personnes dans l’Héxagone. Et l’animateur Pierre Ménès en fait les frais. Cette pathologie est causée par une charge excessive du foie en graisse, principalement due à une consommation trop importante de boissons sucrées, aliments gras et sucres. L’excès de graisse empêche le foie de se régénérer ce qui peut conduire à une cirrhose, voire un cancer.

Invité sur le plateau de BFMTV ce jeudi, Pierre Ménès évoque les contraintes de la maladie du soda, en rappelant avoir été greffé, 2016 d’un rein et du foie.

Des mois horribles de vomissement, d’épuisement et de déchéance

"C’est un phénomène de malbouffe, de sédentarité, confirme le chroniqueur du Canal Football Club. Bouffer des saloperies devant la TV, il n’y a rien de pire ou il n’y a rien de mieux pour être atteint de la maladie du foie gras".

En outre, renoncer à l’alcool ne garanti pas d’être protégé, contrairement aux idées reçues. "Je n’ai jamais bu une goutte d’alcool, j’en bois encore moins aujourd’hui, mais j’ai pourtant eu un vrai foie d’alcoolique", poursuit Pierre Ménès.

Pour s’en sortir, l’animateur a dû subir une greffe de rein et du foie en 2016. C’est après de longs mois d’hospitalisation que ce dernier a pu reprendre sa vie. Sur Twitter, Pierre Ménès avait dévoilé le calvaire qu’il avait dû endurer pendant plusieurs mois, avant de pouvoir être opéré. Il précise avoir dû attendre 5 mois avant de pouvoir être greffé. "Cinq mois horribles de vomissement, d’épuisement et de déchéance. Je ne pouvais plus marcher. Je compte mettre maintenant ma notoriété au service de cette cause".

Une canette de soda quotidienne suffit à détruire votre foie

La maladie du foie gras a, pour la première fois, fait l’objet d’une étude dévoilée cette semaine. Des scientifiques voulaient déterminer la quantité à partir de laquelle les boissons sucrées nuisent à la santé.

“Désormais, on sait qu’une consommation de 33 centilitres par jour met en danger le foie. Avant, nous n’avions que des estimations”, souligne le Dr. Lawrence Serfaty, professeur au CHU de Strasbourg et initiateur du congrès. Une donnée inquiétante, lorsqu’on sait que cette quantité correspond à une seule canette de soda.

“Beaucoup de Français en boivent tous les jours, révèle le professeur. Ils savent qu’elles favorisent l’obésité et le diabète, mais ils ne pensent jamais au foie”.Cola, limonade, jus de fruits… Toutes ces boissons sont des concentrés de sucre. Lorsque celui-ci arrive jusqu’au foie, il se transforme en graisse. La maladie du foie gras - ou stéatose hépatique peut conduire les cellules du foie à se nécroser. Une maladie qui peut prendre une tournure dramatique : elle peut engendrer une cirrhose ou un cancer du foie.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X