Un lien établi entre le psoriasis et les troubles mentaux

Publié le 10 Mai 2019 par Morgane Garnier, Journaliste Santé
Deux récentes études apportent la preuve que la survenue de psoriasis est associée à des troubles mentaux tels que la dépression et la schizophrénie, ou encore la démence. Mais il reste difficile d'expliquer quelle maladie peut entraîner l'autre.
Publicité

On estime que 2% de la population mondiale est concernée par le psoriasis, une maladie inflammatoire chronique de la peau qui se manifeste par des plaques rouges pouvant toucher toutes les parties du corps. Et selon deux études publiées le 8 mai 2019 dans la revue JAMA Dermatology, ce sont autant de personnes susceptibles d'être atteintes de démence et de troubles mentaux.

Psoriasis : des risques accrus de dépression, de schizophrénie et de démence

Pour arriver à ce constat, des chercheurs danois ont collecté les données de plus de 13 600 hommes et femmes souffrant de psoriasis. Durant les cinq années de suivi, il a pu être observé que 2,6% d'entre eux ont développé des troubles mentaux tels qu'une anxiété, une dépression, une schizophrénie et des troubles bipolaires, ou encore une démence. Et sur dix ans, ce chiffre s'élevait à 5%.

Publicité
Publicité

Constat similiaire pour une équipe de chercheurs coréens qui eux ont trouvé que le risque d'anxiété, de troubles névrotiques et de troubles du sommeil pouvait être triplé chez les 12 700 patients atteints de psoriases étudiés, comparé à celui des personnes qui ne souffrent pas de la maladie.

Un lien de causalité difficile à identifier

Comment expliquer cette association ? Selon les scientifiques, la réponse pourrait se trouver du côté du dérèglement immunitaire, que l'on retrouve à la fois dans le psoriasis et l'apparition des troubles mentaux. Mais aucune des deux études n'a réussi à mettre clairement en évidence quelle maladie peut entraîner l'autre.

En effet, il n'est pas rare que les personnes atteintes de psoriasis souffrent également de stress et d'anxiété, la maladie pouvant être inesthétique et douloureuse. Mais il est aussi connu que le stress et autres troubles mentaux sont des facteurs déclenchants de désordres immunologiques comme le psoriasis.

Psoriasis : orienter les patients vers un accompagnement psychologique

Quoi qu'il en soit, les deux équipes de chercheurs s'accordent à penser que les dermatologues devraient s'intéresser à la corrélation entre psoriasis et santé mentale, et être disposés à envisager d'orienter les patients vers un accompagnement psychologique.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X