Hospitalisé en urgence, Jean-Louis Aubert a été opéré à cœur ouvert cet été. L’ex-membre du groupe Téléphone s’est confié sur cette chirurgie complexe et ses conséquences lors d’une interview dans le dernier numéro de Paris Match paru le 17 décembre 2020.

Jean-Louis Aubert : "Je pensais avoir attrapé la COVID"

Compte-tenu de l’époque, le chanteur a pensé avoir attrapé la COVID-19 lorsqu’il a commencé à ressentir “une petite gêne” en juillet dernier. Son généraliste lui a alors programmé un scanner. L'artiste se souvient : "J'étais en pleine forme, je chantais en montant des marches. Le jour du scanner, le gars me dit : "Les poumons sont très biens. Avant d'enchaîner : "Sauf que le problème est ailleurs : "Vous avez une déformation de naissance qui fait que votre valve aortique est toute petite.." Je n'avais jamais entendu parler de cette déformation. Personne dans ma famille n'avait eu de problème de cœur".

Pourtant les malformations cardiaques congénitales - c’est-à-dire des anomalies présentes à la naissance - ne sont pas si rares en France. Selon la Fédération Française de Cardiologie, elles concerneraient 5 naissances sur 1 000. Elles peuvent être liées à des anomalies chromosomiques, la génétique, des infections, la prise de substances toxiques pendant la grossesse (médicaments, alcool…) ou encore un diabète gestationnel.

Le pronostic de l'interprète de la chanson "Un autre monde" est plutôt inquiétant. "La conséquence c'est que tu peux mourir du jour au lendemain ou subir une attaque cardiaque qui te laisse dans un drôle d'état. Donc la solution c'est d'opérer au plus vite.", explique l’artiste. Toutefois avant de se faire opérer, Jean-Louis Aubert a tenu à avoir plusieurs avis. "J 'ai vu plusieurs cardiologues et tous m'ont dit : "Vous pouvez tomber n'importe quand". Une opération à cœur ouvert a alors été programmée. La chirurgie qui a duré 4h30, semble être un succès.

Opération à cœur ouvert : des complications post opératoire pour le chanteur

Si Jean-Louis Aubert semblait se remettre de son opération, il a rencontré des problèmes pendant sa convalescence. "Un matin je me suis réveillé avec 40 de fièvre, j'avais choppé je crois, une infection à l'hôpital qui était dans la vessie et dans les reins", explique-t-il. Il se rappelle : "Panique à bord. J'ai dû recevoir une piqûre d'antibiotique par jour pendant un mois. Ça a ralenti mon mouvement, ma cage thoracique a eu peur. C'est comme si on était entré dedans par effraction et c'est ce qui a provoqué au final une douleur aux épaules". Le musicien s'est senti particulièrement diminué à cause de cette complication d’autant plus qu’alors "une minute de guitare équivalait à deux heures de souffrance".

Heureusement aujourd’hui, ses soucis de santé sont réglés. Il se dit prêt à retourner sur scène dès que les salles de concert auront été autorisées à ouvrir à nouveau leurs portes.

Sources

Tout savoir sur les malformations cardiaques congénitales, Fondation pour la recherche médicale

Numéro 3737 de Paris Match, 17 décembre 2020

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.