À l’heure actuelle, le mal de dos fait partie des plaintes médicales les plus fréquentes chez l’adulte, comme l’a rappelé le Docteur Philippe Tellier dans les colonnes du Journal international de médecine. Les facteurs pouvant expliquer l’origine de ces douleurs sont malheureusement innombrables. En ce qui concerne les lombosciatiques, plus communément appelées sciatiques, l'âge, le stress et un travail impliquant des mouvements du dos peuvent augmenter les risques de développer cette pathologie. De son côté, le rôle du tabagisme est longtemps resté incertain, mais plus maintenant. En effet, plusieurs études ont mis en évidence un lien entre le tabagisme et les douleurs dorsales, plus particulièrement lorsqu’elles sont accompagnées d’une sciatique. Concrètement, la nicotine augmenterait la perception de la douleur par l'intermédiaire d’une action sur les circuits cérébraux.

Pour le prouver définitivement, une équipe finlandaise a croisé les résultats d’une trentaine d’études menées à ce sujet. Cette méta-analyse démontre avec certitude que le tabagisme augmente considérablement les risques de développer un mal de dos avec une sciatique. Pour mémoire, les lombosciatiques se caractérisent par des douleurs le long des nerfs sciatiques. Ce dernier étant situé à l’arrière des jambes, il provoque par conséquent des douleurs aux fesses, aux cuisses, et même aux pieds.

Le tabagisme accroît aussi le risque d’hospitalisation, ainsi que le risque d’intervention chirurgicale liée à une hernie discale, ou à une sciatique compliquée. Si le tabagisme ne semble faire aucune différence entre les hommes et les femmes au niveau des douleurs dorsales, le risque de développer une sciatique apparaît sensiblement plus faible chez les anciens fumeurs que chez ceux qui continuent de fumer, par rapport à ceux qui n’ont jamais fumé. L’arrêt du tabac diminue donc de manière significative le risque de développer une lombosciatique.

Mal de dos : "Le tabagisme apparaît comme un facteur aggravant"

Les données recueillies par cette méta-analyse suffisent-elles pour affirmer qu’il existe bel et bien un lien de cause à effet entre le tabagisme et le mal de dos ? Selon le Docteur Tellier, on ne peut pas forcément en conclure que l’un provoque l’autre. "Mais il existe un faisceau d’arguments pour considérer que le tabagisme apparaît comme un facteur aggravant, sans doute au travers d’interactions subtiles avec les voies de la douleur", a-t-il néanmoins ajouté.

À ce titre, d'autres études reposant sur l’observation du cerveau par résonance magnétique (IRM fonctionnelle) ont mis en évidence des résultats similaires.

mots-clés : Mal de dos
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.