Sommaire

On estime que 30 à 50% des adultes se plaignent d’avoir mal aux cervicales au moins une fois par an. Pour soulager correctement les raideurs à la nuque, il est important de connaître l’origine de ces douleurs.

Nuque Raide : quelles sont les différentes causes ?

Il nous est tous arrivé au moins une fois de nous réveiller avec une raideur dans la nuque. Plusieurs facteurs peuvent être à l’origine de cette souffrance ressentie au niveau du cou.

L’arthrose

Difficulté à tourner la tête, contracture musculaire au niveau du cou…. ces troubles peuvent être associés à une arthrose. "Au-delà de 50 ans, les douleurs cervicales sont souvent liées avec des raideurs qui touchent les articulations de la partie arrière de la tête et de la nuque", explique l’ostéopathe Dominique Blanc.En effet, l’arthrose a tendance à réduire la mobilité de la région cervicale. Ce trouble est causé par une usure du cartilage des disques intervertébraux qui séparent chaque vertèbre. Les plus touchés sont le disque situé les 4e et 5e vertèbres ou encore celui entre les C5-C6 ainsi que les C6-C7.

Dans ce scénario, la raideur au cou se fait surtout ressentir lors de mouvement de têtes, et plus particulièrement ceux effectués pour répondre à une question par un signe de tête.

Une mauvaise position

À son bureau, dans son lit, assis dans son canapé... on peut adopter pendant plusieurs minutes une posture qui n’est pas bonne pour notre corps. Elle finit par provoquer une mise en tension d'un muscle du haut du corps, qui se traduit par des douleurs et des difficultés à mouvoir la région des cervicales.

"Outre une mauvaise posture pendant le sommeil, les problèmes de position au travail sont une des causes les plus fréquentes des raideurs dans la nuque, surtout maintenant que le télétravail se généralise. Le problème ne vient pas toujours de la position de la tête en elle-même. La crispation des muscles du bras qui tient la souris, peut se répercuter au niveau de la colonne vertébrale et des cervicales, et alors y provoquer des douleurs", explique l’expert, également président de l’organisation Ostéopathes de France.

Une chute, un événement traumatique ou le stress

Les événements traumatiques comme les accidents de voiture ou les chutes sont susceptibles d'être l’origine de raideurs dans la nuque. "Tomber sur le dos ou même les fesses peut être une des causes des douleurs ressenties à la nuque, car elle dépend de ce qui se passe dans le bassin et les membres inférieurs. Les structures perturbées dans leur mobilité peuvent impacter l’ensemble du corps", confie Dominique Blanc.

Pour l’ostéopathe, les troubles au niveau de la colonne cervicale - c’est-à-dire les sept premiers os de la colonne vertébrale - sont de véritables signaux d’alerte sur d’autres problématiques du corps car tout est lié.

"Par exemple, il est possible qu’une raideur à la nuque apparaisse quelques jours après une entorse à la cheville. Si la douleur n’est plus ressentie au pied, en réalité, un petit os a bougé. Cela provoque des tensions musculaires qui se répercutent jusqu’au niveau des cervicales".

Le stress peut aussi jouer un rôle non-négligeable dans l’apparition des torticolis et autres douleurs cervicales, car il provoque des tensions viscérales qui tirent sur le corps.

Nuque raide : la chaleur, un décontractant naturel efficace

Nuque raide : la chaleur, un décontractant naturel efficace© Adobe Stock

Sentir une décharge au moindre mouvement de tête devient rapidement handicapant. Toutefois, il est possible de soulager la douleur. Le premier réflexe à avoir après l’apparition d’une raideur dans la nuque est de se tourner vers la chaleur. Elle permet de détendre les muscles, mais aussi de diminuer l’anxiété et favoriser la relaxation.

Lorsque des tensions se font sentir au niveau du cou, vous pouvez appliquer une compresse chaude pendant un quart d’heure. Pour améliorer son efficacité, installez-vous confortablement et profitez de ces quelques minutes pour écouter vos chansons préférées, souffler ou encore méditer.

Des coussins thermiques réutilisables qui se chauffent au microonde, sont proposés en pharmacie et parapharmacie. Ils peuvent être à base de gel ou encore de grains de silice.

Il est possible de fabriquer sa propre compresse également. Il suffit de mouiller une serviette pliée, la faire chauffer au microonde une trentaine de secondes puis la placer dans une pochette en plastique. Il est ensuite recommandé de mettre l’ensemble sur une serviette sèche ou dans une taie d’oreiller. La compresse fait maison doit ensuite être appliquée sur la zone douloureuse.

Autre possibilité : remplissez une vieille chaussette (propre) avec du riz crus puis nouez l’extrémité avant de la placer au microonde pendant une ou deux minutes selon la puissance de l’appareil.

Douleur cervicale, attention au coucher

Douleur cervicale, attention au coucher© Adobe Stock

"Pour remédier aux raideurs de nuque, il est aussi important de faire attention à son coucher. Il faut avoir un bon matelas et des oreillers adaptés. Cela permet d’éviter les mauvaises positions dans le lit pendant le sommeil", rappelle l’ostéopathe Dominique Blanc.

Il est entre autres déconseillé d’avoir un grand nombre de coussins dans le lit. En effet, une surélévation excessive de la nuque par rapport au corps perturbe l’alignement de la colonne vertébrale. Les oreillers doivent par ailleurs n'être ni trop mous, ni usés. Il est ainsi conseillé d’en changer tous les deux ou trois ans en moyenne.

Pour éviter d’avoir mal au cou au réveil ou un torticolis, il est recommandé de dormir sur le dos. Cette position permet à la colonne vertébrale d’être alignée dans l’allongement de la nuque soutenue pour sa part par l’oreiller.

Éviter les mouvements circulaires

Face à une nuque raide, un des premiers réflexes est de faire des mouvements de la tête dans l’espoir de dénouer les muscles tendus. Mais l’expert met en garde contre cette pratique : "attention pendant la phase douloureuse, ces mouvements circulaires peuvent faire trop travailler les muscles longs de la tête puis finalement être contre-productifs".

Par ailleurs, si les douleurs persistent ou reviennent régulièrement, il ne faut pas hésiter à consulter un ostéopathe. Il cherchera l’origine de la douleur et pourra agir”.

Sources

Merci Dominique Blanc, Ostéopathe et président de l’association Ostéopathes de France.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.