Administration du vaccin antitétanique

D’une façon générale, tout le monde a été vacciné contre le tétanos dans son enfance. Néanmoins, un rappel peut se révéler nécessaire. Si la vaccination initiale (vers l’âge de 2 mois avec 3 vaccinations à 1 mois d’intervalle) entraîne généralement assez peu d’effets secondaires, ce n’est pas forcément le cas des rappels ultérieurs qui devraient avoir lieu à 16-18 mois, 6 ans, entre 11 et 13 ans, entre 16 et 18 ans, à 25, 45 et 65 ans puis tous les 10 ans au-delà. Le vaccin peut également être administré en cas de blessure et si on n’est pas sûr de l’immunisation de la personne. Seul un rappel est réalisé si les vaccins sont à jour.

Effets secondaires du vaccin contre le tétanos

Le vaccin contre le tétanos, lorsqu’il est administré seul, peut provoquer des réactions locales au point d’injection, c’est-à-dire au bras. Ainsi, plus de 8 personnes sur 10 sont susceptibles de présenter des douleurs (généralement modérées) et environ un tiers développent un gonflement (œdème) ou une rougeur à l’endroit de la piqûre. Chez certaines personnes, les réactions sont plus importantes avec un gonflement, une induration de la zone qui s’enflamme (elle est rouge, chaude et douloureuse). Ces symptômes font leur apparition dans les heures qui suivent l’injection et peuvent persister plusieurs jours. Ils sont plus sévères quand les rappels sont rapprochés (en revanche, il est rare d’observer de la fièvre ou des courbatures).

mots-clés : Traitement tetanos
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.