Sommaire

A quelle fréquence enlever la peau morte des pieds ?

pumice foot file young woman removing hard skin on her foot with pumice stone part of body, selective focus© Istock

La peau morte des pieds correspond à une sécheresse que l’on retrouve au niveau du dessous de ce membre. Son accumulation va former une couche épaisse, appelée corne ou hyperkératose.

Son apparition est anodine puisqu’il s’agit d’une "réaction naturelle de la peau qui se protège face à une agression" comme l’indique le pédicure-podologue Cyril Marchou, membre de l’Union Française pour la Santé du Pied (UFSP). En revanche, trop de corne au pied peut entraîner des cors(aussi appelés clous kératosiques), des durillons (résultats de l’épaississement de la peau des pieds au même titre que les cors) ou des crevasses particulièrement douloureux. "L a douleur occasionée par cette hyperkératose peut, par réaction, également engendrer des problèmes de posture."

Il convient alors de retirer l’excédent de corne aux pieds. Selon la pédicure-podologue Flora Knaepen, "il n’y a pas vraiment de fréquence à respecter. C’est propre à chacun et à ce que l’on observe." En effet, une personne qui produit peu de corne pourra se contenter de soins de pédicure maison ou d’une pédicure médicale une fois par an. Au contraire, d’autres qui souffrent de cors douloureux devront se la faire enlever plus régulièrement. "La plupart des patients viennent trois, quatre fois par an en général, indique le pédicure-podologue Daniel Benjamin. Dans les cas les plus extrêmes, ils peuvent venir toutes les deux, trois semaines."

Qu’elles soient à réaliser chez soi ou chez un professionnel, voici les méthodes principales permettant de retirer la corne des pieds.

Enlever la peau morte des pieds à l’aide d’une râpe pour les talons

C’est sûrement la méthode la plus connue et pratiquée, notamment car on trouve la râpe à talon facilement dans tous les commerces. Pourtant, elle n’est pas la plus appréciée par les professionnels de santé, qu’elle soit en pierre ponce ou métallique : en l’utilisant, "vous allez effectuer un stress, une stimulation mécanique de la zone d’hyper appui et de frottements et du coup, certes vous allez enlever la couche cornée, mais elle va revenir encore plus vite derrière, prévient Daniel Benjamin. C’est la pire méthode."

Même constat chez Flora Knaepen : "la corne vient par échauffement. Si l’on échauffe la peau de manière trop violente, on va produire davantage de corne. Ça va être contre-productif." Si l’on tient tout de même à cette méthode, il convient de "le faire après un bain de pied à l’eau tiède, quand la peau du pied est très ramollie, et de ne faire qu’un ou deux passages légers comme un petit peeling. Comme ça, on enlève le strict nécessaire." "Il s’agit d’une méthode mécanique par abrasion, ajoute Cyril Marchou : la râpe peut être utilisée sur les talons, mais sans excès. Il faut s’en méfier. Si l’on a des crevasses ou beaucoup de corne, la râpe peut être néfaste. Par ailleurs, il ne faut jamais l’utiliser sur le dessus des orteils, par exemple. La peau est trop fragile et trop fine à cet endroit-là."

Prix : entre 2 et 15€

Enlever la peau morte des pieds avec des crèmes spéciales

young woman's feet with moisturizing cream smooth skin spring and summer atmosphere with fresh and fragrant white jasmine© Istock

"Il existe des crèmes qui peuvent assouplir la corne des pieds, explique Cyril Marchou. Ces crèmes ne sont pas simplement hydratantes." Il s’agit en effet de crèmes kératolytiques à base d’urée et parfois d’acide salicylique à faible dose associés à des actifs hydratants et apaisants, appelées crèmes kératolytiques. L’urée est un actif cosmétique connu pour ses propriétés hydratantes tandis que l’acide salicylique, principe actif de l’écorce de saule, est apprécié pour son effet exfoliant.

Cependant, cette méthode aussi a des limites : "ces crèmes améliorent l’aspect sec et abimé de la peau mais ne dispensent pas d’enlever la corne." Il convient également de faire attention aux crèmes coricides à base d’acide salicylique à forte dose qui, "comme les pansements ou les lotions, viennent grignoter, ronger l’hyperkératose, sauf qu’elles attaquent également la peau saine, précise Daniel Benjamin. Chez les personnes jeunes et en bonne santé ça ne pose pas trop de problème, mais chez les personnes âgées ou atteintes de certaines pathologies (comme l’angiopathie dans le cadre du diabète par exemple) qui ont des problèmes de cicatrisation, cela va entraîner des blessures et des lésions qui vont avoir du mal à cicatriser."

Prix : entre 6 et 15€

Enlever la peau morte des pieds à l’aide d’appareils rotatifs

picture showing pedicure treatment with milling device© Istock

De plus en plus de marques commercialisent des râpes électriques. Le principe est le même que celui de la râpe manuelle : un petit cylindre en pierre ponce va venir gratter la corne, par rotation. "Mais n’espérez avoir de grands résultats avec ça, prévient Cyril Marchou. Ces appareils vendus dans le commerce tournent à peine à 500 tours/minute, alors que ceux des professionnels peuvent tourner entre 30 et 100 000 tours/minute en envoyant de l’eau. Ce sont des appareils nébulisés, comme chez le dentiste, utilisés également pour rafraîchir et lubrifier. Ce n’est rien de comparable avec ce que l’on trouve pour le grand public." Vous l’aurez donc compris : à part vous chatouiller les pieds, les râpes électriques ne vous serviront pas à grand-chose !

Prix d’une râpe électrique dans le commerce : entre 10 et 65€

Prix moyen d’une consultation de pédicurie-podologie : 27€

Enlever la peau morte des pieds à l’aide d’une lame

chiropodist removes skin on a wart with a scalpel on the sole of foot of a woman© Istock

De par sa complexité, cette méthode ne peut être réalisée que par un pédicure-podologue. "Il va utiliser des lames [gouges, bistouris, etc.] pour enlever la couche cornée, explique Daniel Benjamin. Comme ce sont des lames qui sont extrêmement tranchantes, la stimulation mécanique est très nettement moindre et beaucoup plus efficace que les autres méthodes. Elles permettent également d’enlever entièrement le durillon ou le cor."

"Contrairement aux moyens que l’on retrouve dans le commerce, les pédicures-podologues, grâce à la lame, vont enlever ce qui sera nécessaire, et on donnera au patient un traitement hydratant approprié pour que la corne disparaisse de manière dégressive", ajoute Flora Knaepen. Et pas de panique : "l’exérèse [opération qui consiste à enlever la corne] est totalement indolore", précise Cyril Marchou.

Prix moyen d’une consultation de pédicurie-podologie : 27€

Comment se forme la peau morte aux pieds et comment la prévenir ?

experts touch wonderful attentive caring doctor making sure his patients reflexes working right while toughing her feet© Istock

Si la corne est avant tout un moyen de protection de la peau des pieds qui apparait naturellement, plusieurs facteurs peuvent entraîner son accumulation et ainsi, des risques qui y sont liés. Le poids, de mauvais appuis (pieds très creux par exemple), des déformations des orteils, un mauvais chaussage, le chaussage ouvert d'été ou encore une déshydratation vont provoquer des frottements ou des pressions qui vont créer cette corne et dans les cas les plus graves, des cors ou des durillons.

Dans le cadre de problèmes d’appuis, ce sont des types de pied particuliers qui, "par leurs positions, vont générer de la corne, explique Flora Knaepen : quelqu’un qui a des problèmes en marchant va avoir tendance à développer de la corne à des endroits où il appuie beaucoup trop. On appelle cela des zones d’hyper appui." Un cercle vicieux va alors se mettre en place : dans ce cas, la corne est liée à un problème de posture mais elle l’engendre également. La solution ? "Des semelles orthopédiques, pour décharger ces zones et permettre au pied de reprendre une démarche correcte."

Dans le cadre de déformations au niveau des orteils (orteils en griffe ou en marteau), "leur forme bossue va venir frotter les différents reliefs de la chaussure, note Daniel Benjamin, ce qui va entraîner l’apparition de la corne, du cor ou du durillon. On peut donc fabriquer des orthèses d’orteils sur mesure. Ce sont différentes petites orthèses, faites avec un moulage en silicone, que l’on appelle orthoplasties. Elles permettent de stabiliser les déformations du pied et de limiter au maximum les frottements sur la zone."

Il est également important de veiller à la qualité du chaussage. Des chaussures trop étroites, trop serrées ou peu amortissantes auxquelles les pieds viendront se frotter favoriseront l’apparition de la corne. Par exemple, "une ballerine qui va s’écraser avec une semelle toute fine va moins amortir donc ça protégera moins le pied et il y aura plus de risque de développer de la corne, avertit Cyril Marchou. Il faut une chaussure adaptée à son activité : si vous marchez beaucoup dans la journée et que vous avez des toutes petites chaussures, il est probable que ça favorisera la corne."

Enfin, un pied sec et déshydraté peut être à l’origine de la corne. La clé pour la prévenir est donc l’hydratation : "on pense à hydrater la peau du visage, de ses mains mais pas forcément à celle des pieds, remarque avec justesse Cyril Marchou. Il faut mettre une crème hydratante qui permettra d’avoir une peau plus souple, qui va mieux se défendre, et on va donc éviter les crevasses, etc."

Au final, selon Cyril Marchou, "le mieux, c’est de prendre conseil auprès d’un professionnel qui pourra déterminer les causes de la corne et ainsi conseiller le patient pour qu’elle ne revienne plus, ou moins."

> Un expert santé à votre écoute !

Sources

Daniel Benjamin, pédicure-podologue

Flora Knaepen, pédicure-podologue

Cyril Marchou, pédicure-podologue

Vidéo : Corne plantaire : 5 conseils pour s’en débarrasser !

mots-clés : Douleur pieds
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.