Comment ne pas attraper de rhume cette année !

Mal de gorge, mal de tête, nez qui coule puis nez bouché… Les symptômes du rhume sont désagréables et handicapants au quotidien. Mais il existe des méthodes simples et efficaces pour prévenir cette infection qui sévit à chaque changement de saison. Elles nous sont dictées par les docteurs Kheira Moulay et Jérôme Lefrançois, médecins généralistes.

© IstockPouvant être causé par pas moins de 200 virus, le rhume, également connu sous le terme médical rhinopharyngite, correspond à une inflammation du pharynx et de la muqueuse des fosses nasales. Il est la conséquence des changements de saisons et de températures, "qui fragilisent nos muqueuses et entraînent une plus grande circulation des virus", explique le Dr Jérôme Lefrançois, médecin généraliste. Bien que bénigne, cette infection virale est très contagieuse et provoque toux, mal de gorge, écoulement nasal, douleurs musculaires et fièvre modérée. Mais pour la prévenir, pas la peine de se mettre en quarantaine : des solutions simples existent et vous permettront de passer les saisons en toute sérénité !

Ne lésinez pas sur les lavages de mains !

Le rhume se transmet par contact direct, c’est-à-dire par voie manuportée : "en serrant la main d’une personne infectée, en touchant les poignées de porte, en tenant les barres dans les transports en commun… De véritables réservoirs de virus", selon le Dr Lefrançois, qui préconise une chose on ne peut plus simple pour éviter d’être contaminé en portant ensuite ses mains à son visage. "Il faut se laver régulièrement les mains. C’est le moyen le plus facile et le plus efficace."

Et pour cela, rien de tel que l’eau et le savon. Car d’après le Dr Lefrançois, "les gels antibactériens sont des gadgets marketing dont l’effet n’est que de sélectionner des microbes qui vont devenir pluri-résistants." Une étude australienne parue en août 2018 avertissait en effet des mutations génétiques de certaines bactéries, devenues résistantes aux gels hydroalcooliques du fait de leur usage très fréquent.

Côté hygiène, les personnes malades ont également leur rôle à jouer pour limiter la contagion puisque le rhume se transmet aussi par contact indirect (par voie aérienne, en gouttelettes : quand on éternue ou quand on tousse) : "Assurez-vous de tousser et d'éternuer dans un mouchoir, de bien vous laver les mains après vous être mouchés et évitez de partager votre matériel (couverts, verre d’eau, etc.)", conseille le Dr Kheira Moulay, médecin généraliste. Enfin, "utilisez des mouchoirs jetables et ne les laissez pas traîner n’importe où !", conclut le Dr Lefrançois.

Vidéo : 5 astuces anti rhume

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):

Remerciements au Dr Kheira Moulay, médecin généraliste.

Remerciements au Dr Jérôme Lefrançois, médecin généraliste et auteur du livre "Le sommeil : mieux dormir", 2016, Editions Alpen, avec Véronique Deschamps, psychothérapeute spécialisée dans les thérapies cognitives et comportementales (TCC).

"Increasing tolerance of hospital Enterococcus faecium to handwash alcohols". Science Translational Medicine. 1er août 2018.

"Hygiène nasale : nez-ttoyez tout ça !". Ipsos. 5 février 2015.

"Les Français et le stress". OpinionWay. 24 novembre 2017.

"Sommeil". Inserm. 7 septembre 2017.

"Bien dormir, mieux vivre". Inpes.

Voir plus
La rédaction vous recommande sur Amazon :