Le vitiligo est une affection de l’épiderme qui se caractérise par des taches blanches (dépigmentation) qui apparaissent et s’étendent sur n’importe quelle partie de la peau. Cette particularité pigmentaire touche particulièrement le visage, les extrémités (les mains, les doigts), les articulations et les zones de frictions.

Si grâce à certaines personnalités comme la mannequin canadienne Winnie Harlow ou Edouard Philippe, le vitiligo ne se camoufle plus autant qu’il y a quelques années ; la période estivale où les corps se dénudent peut être délicate pour certaines personnes. Voici les conseils de patients pour bien vivre son vitiligo en été.

Vitiligo : “Je ne fais plus attention au regard des autres”

Pour Sylvie, c’est simple, même en été : “Je m'habille comme j’en ai envie : en robe ou en short. Le vitiligo étant finalement peu connu, il engendre de la curiosité et de la crainte. Je n’hésite pas à rassurer les gens. Si on me pose des questions je leur dit surtout que ce n’est pas contagieux. Je suis différente et j’ai conscience que ça suscite des réactions comme tout ce qui touche au physique… J’ai depuis longtemps le vitiligo et j’ai pris du recul sur beaucoup de choses grâce à ça.”

Vitiligo et soleil : “J’utilise une crème solaire SPF 50”

Bénédicte a également eu quelques remarques sur la plage, notamment venant d’enfants curieux face à ses taches pigmentaires : “je pense que le vitiligo est quand même de plus en plus connu. En été, je fais surtout attention à bien mettre ma crème solaire, indice 50 évidemment.”

Vitiligo : “Mes proches m’aident à accepter la maladie”

Pour Amandine, maman de deux petites filles : “ le regard des gens et les réflexions à voix haute font mal, mais on fait avec… Ce qui m'aide c'est mon mari et mes deux filles. En été, je fais attention au soleil tout en m’exposant un peu car cela repigmente légèrement mes taches. En revanche, je m’habille comme je veux : robe, jupe, short… Faut vivre avec !”

Camoufler les taches : “J’utilise de l’autobronzant”

Cécile a trouvé une technique infaillible quand elle a envie de camoufler ses taches de dépigmentation : “je le fais surtout sur les mains car je n’ai pas trop de taches sur le reste du corps. J’utilise un autobronzant que j’applique au pinceau sur mes mains. Ni vu, ni connu !”

Vitiligo : “Je porte des vêtements couvrants”

“Cette année, je fais de la plongée sous les Tropiques et ça ne me dérange pas qu’on voit mon vitiligo. Quand je rentrerai chez moi, à la campagne, le regard des gens sera différent et je reporterai des tenues à manches longues” nous explique Dominique.

Vitiligo en été : “Je me protège des UV comme tout le monde”

Nathalie vit normalement et ne se considère pas différente : “Je vis de la même façon que tout le monde. En été, je me protège en portant une casquette, des lunettes et j’applique de la crème solaire. Si mes taches dérangent quelqu’un, cette personne peut toujours détourner son regard !”

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.