De l’adolescent de 16 ans qui découvre qu’il a une maladie de Crohn au jeune homme de 25 ans qui vient de terminer sa première Transat Jacques Vabre en Class40, il s’en est passé des événements. Déni, tabou, honte… Au départ, Pierre-Louis Attwell n'accepte pas sa pathologie : la maladie de Crohn.

En 2017, c’est le déclic, il décide de parler des MICI (maladies inflammatoires chroniques de l'intestin) à travers un projet qu’il baptise Vogue avec Crohn qui combine sa passion pour la voile et son quotidien de patient atteint par la maladie de Crohn. Aujourd’hui, il nous livre ses conseils et astuces pour mieux vivre au quotidien avec cette pathologie.

Maladie de Crohn et alimentation

“Chaque patient est différent et je pense qu’il ne faut pas s’enfermer dans un régime spécial. Mieux vaut partir du principe que si un aliment passe bien, il ne faut pas s’en priver. Identifier les aliments qui nous font du bien et ceux qui ne sont pas bons pour nous, c'est une des clés pour éviter les crises.

Personnellement, j’essaie au maximum de manger simplement et sainement. J'évite donc les produits industriels et la malbouffe et je privilégie les circuits courts pour mes aliments. Je limite aussi la consommation d’alcool fort car je mets plusieurs jours à récupérer si j’en bois. Se connaître c’est très important.”

Maladie de Crohn : comment soulager les crises ?

“J’essaie d’être toujours dans une spirale positive”

“J’ai remarqué qu’en période de stress, j’avais plus de mal à gérer mes crises alors je travaille dessus même si ce n’est pas toujours évident. J’ai aussi appris à m’écouter pour éviter la fatigue notamment. D’ailleurs, je ne me sens plus coupable de prendre une après-midi à ne rien faire, juste pour me détendre, c’est très bénéfique.

Si je sens une crise arriver, je me mets en “mode sécurité”, j’arrête les boissons alcoolisées et je mange sans résidus pendant deux ou trois jours. Parfois, je ne peux pas empêcher la crise et là je dirais que les toilettes doivent être le lieu où vous vous sentez bien, car malheureusement on y passe parfois des heures… Je choisis du papier toilette très doux et épais. Les toilettes doivent devenir une pièce cosy avec un tapis doux pour les pieds, de la lecture, etc.”

“Au-delà de tous ces conseils, j’aimerais dire aux patients atteints par une MICI qu’il faut en parler et ne pas hésiter à se lancer des défis. Vivez votre vie pleinement et trouvez quelque chose pour vous projeter dans l’avenir” conclut Pierre-Louis Attwell.

Pour en savoir plus sur le projet Voque avec un Crohn

> Echangez avec un expert mutuelle et obtenez des devis personnalisés

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.