“La fibromyalgie ne m’a pas détruite, elle m’a réinventée, plus forte” peut-on lire dans les premières pages du livre de Nancy Gillet : “Fibromyalgie : ennemie et amie” (Les éditions du Panthéon). C’est sa psychologue qui lui a conseillé d’écrire ses ressentis et ses émotions sur un carnet alors qu’elle consulte pour sortir de la dépression liée à la maladie. “J’ai relu mes notes et je me suis dit que ça pouvait peut-être aider d’autres personnes” explique Nancy. Témoignage d’une femme forte et bienveillante.

On peut vivre mieux malgré la fibromyalgie

“On peut être plus fort même avec la maladie”

Si pendant de longs mois Nancy Gillet a lentement glissé dans la dépression à cause de la fibromyalgie, elle a su se relever grâce notamment à un suivi psychologique : “au début je me disais que le psy ce n’était pas pour moi, je voulais accepter ma maladie mais je me suis rendue compte qu’il fallait résoudre des choses du passé pour aller mieux. D’ailleurs, ma psy m’a comparé à un vase brisé. J’ai adoré cette image. Ce vase peut être recollé et apparaître encore plus beaux avec ses fêlures…” explique-t-elle. “L’écriture m’a aussi aidé, ça été une forme de thérapie pour moi, ça me faisait du bien. Je n’ai pas écrit une Bible, ce n’est qu’un conseil mais je pense qu’il ne faut pas subir la maladie et qu’on peut être plus fort malgré sa présence. Surtout, il ne faut pas s’isoler et éviter le stress” conseille Nancy.

Fibromyalgie : “sortons de ce carcan de malade”

“La clé s’est de se connaître. L’analyse de mes déclencheurs a tout changé. D’ailleurs, j’ai pu reprendre mon activité professionnelle, au début en mi-temps thérapeutique, puis à temps complet. La reprise du travail m’a permis d’aller mieux dans toutes les sphères de ma vie. Mon travail m’a sauvé même s’il y a parfois des jours difficiles. J’ai aujourd’hui retrouvé un équilibre, c’est une grande étape de gagnée. Le fait de voir les choses d’un autre angle m’a permis de mieux me connaître et de changer. Avant, j’étais tout le temps dans le contrôle et je me suis rendue compte que ce n’était pas un facteur de bonheur. Ça n'a pas été évident de changer et c’est un long travail intérieur qui commence mais ça en vaut la peine. Maintenant j’arrive à lâcher prise et mes enfants et mon mari préfèrent cette nouvelle version de moi !” s'enthousiasme Nancy.

Fibromyalgie : “sortons de ce carcan de malade”© Service de presse

Merci à Nancy Gillet, auteure de “Fibromyalgie : ennemie et amie” (Les éditions du Panthéon)

> Echangez avec un expert mutuelle et obtenez des devis personnalisés

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.