“Quand j’ai été diagnostiquée en 2004, je l’ai vécu comme le début de la guérison. Après avoir essayé les traitements de la fibromyalgie sans avoir d’effets positifs, j’ai tout arrêté et j’ai décidé d’intégrer la maladie plutôt que de lutter contre. Aménager mon environnement personnel et professionnel a fait partie intégrante de cette acceptation globale.”

Fibromyalgie au quotidien : les conseils d’une patiente

Conseil n°1 : Aménager son habitation

“Si c’est possible, mieux vaut vivre dans une maison de plain-pied car quand on est fibromyalgique on réfléchit à deux fois pour ne pas se blesser et/ou avoir mal. Si on vit en appartement, mieux vaut choisir un immeuble avec ascenseur pour les mêmes raisons.”

Conseil n°2 : La reconnaissance RQTH

“Pour revendiquer mes besoins et prolonger mon bien-être au travail, j’ai fait une demande de “reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé (RQTH)”. Certains pensent que c’est une façon de baisser les bras. Pour moi, au contraire, cela m’a permis d’aller mieux et d’aménager mon poste de travail et d’être reclassée dans une fonction plus adaptée à mon état de santé.”

Conseil n°3 : Privilégier une voiture automatique

“Personnellement, changer ma voiture pour choisir un modèle automatique a facilité mon quotidien. Évidemment, j’ai conscience que ce n’est pas possible pour tout le monde…”

Conseil n°4 : Utiliser une carte de stationnement

“J’ai une carte mobilité inclusion (CMI) pour le stationnement. Avant, je n’allais plus en ville car les déplacements étaient trop compliqués à gérer. Depuis que j’ai cette carte, cela me permet de retrouver certains plaisirs.”

Conseil n°5 : Travailler à 80%

“Grâce à mon statut de travailleur handicapé; j’ai pu plus facilement accéder à un emploi à 80%. Honnêtement, je ne pourrais pas travailler plus de toute façon. S’adapter pour mieux vivre les choses, c’est vraiment la clé.”

Conseil n°6 : Faire des choses qui nous font du bien

“Peu importe l’activité, faire des choses qui nous font du bien permet d’intégrer la maladie et de ne pas lutter contre. Quand on prend du plaisir à faire quelque chose, cela permet de mieux intégrer toutes les choses qu’on ne peut plus faire par exemple.”

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.