“J’ai commencé à avoir des plaques de démangeaisons au niveau des coudes et derrière les genoux quand j’avais 16 ans. Comme je faisais des allergies, je me suis dit que c’était probablement une explication. Dès que j’étais au lycée, mes plaques apparaissaient puis disparaissaient quand j’étais en vacances. Après avoir vu 3 ou 4 médecins, l’eczéma a été diagnostiqué."

Dermatite atopique : des crises incontrôlées

“J’ai été au rattrapage au baccalauréat et cela m’a provoqué une énorme crise. Je me grattais à sang et j’ai commencé à ne plus montrer ma peau à personne, pas même à mes parents. Les plaques étaient localisées au niveau des jambes, surtout aux mollets et sur les avant-bras. L’été, c’était pire car avec la transpiration ça me grattait encore plus. Un véritable cercle vicieux. Je ne me mettais plus en maillot de bain, je portais des chemises à manches longues toute la journée… Dès qu’on me faisait une remarque sur ma peau, je fondais en larmes… C'était une période très compliquée.”

“Mon déménagement a calmé mon eczéma”

“Quand j’ai déménagé, je me suis retrouvée toute seule et ça été bénéfique. J’ai laissé ma peau respirer comme personne ne pouvait la voir. J’ai également coupé les ponts avec une relation toxique et tout a été beaucoup mieux à partir de là. Je pense qu’il faut trouver ce qui ne va pas dans sa vie et essayer de la changer. Pour moi, ç'a été libérateur. J’ai aussi fait mes recherches par moi-même car je ne souhaitais pas du tout parler de mon problème aux autres.”

Eczéma : les produits “spécial été”

“S’il y a un an je ne pouvais pas me mettre en maillot de bain, aujourd’hui j’ose le faire car j’ai trouvé les crèmes qui me conviennent et mon eczéma est moins sévère. J’utilise une crème hydratante que j’applique deux fois par jour. Côté solaire, je privilégie l’huile solaire car c’est gras mais pas trop épais pour ma peau. J’utilise aussi un gel douche à l’aloe vera sans parfum pour respecter mon épiderme fragile.”

Dermatite atopique : “les robes longues m’ont aidé”

"Trouver une garde-robe compatible avec des lésions d’eczéma ce n'est pas évident. Heureusement, les robes longues m’ont beaucoup aidé, car elles me permettaient de ne pas avoir trop chaud tout en faisant respirer ma peau. J’achète aussi des pantalons fluides et amples. Je privilégie les matières naturelles comme le coton pour éviter les démangeaisons. En revanche, j’ai banni les vêtements très serrés et les shorts en jean par exemple car le frottement de la matière sur ma peau peut provoquer des démangeaisons.”

Eczéma sévère : “Je ne pouvais plus me baigner dans la mer”

“Pendant 5 ans je n’ai pas pu me baigner, car l’eau salée me provoquait des démangeaisons. Les deux dernières années, ça me brûlait et je ne pouvais pas rester plus de deux minutes dans l’eau. Depuis que j’ai mis en place des soins spécifiques et que je vais mieux, j’ai pu de nouveau goûter aux joies de la baignade. En juin dernier, je me suis baignée et je n’ai pas eu de sensation de brûlure ni de démangeaison. Je me suis sentie guérie, c’est génial !

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.