“Il n’y a que les injections de sumatriptan qui arrivent à calmer mes crises d’algie vasculaire de la face. Et pourtant, j’ai toujours été phobique des piqûres alors quand on m’a présenté ce traitement des crises, je pensais être incapable de pouvoir me les adminitrer.

Injection de sumatriptan : les conseils d’une patiente

Conseil n°1 : Faire sa piqûre sans réfléchir

“Au début, j’ai demandé à mon mari de me faire les injections dans les cuisses. Et puis, j’ai décidé de le faire moi-même, sans réfléchir. C’était en 2014… Depuis, je fais toujours seule mes injections quand j’en ai besoin.”

Conseil n°2 : Un geste automatique

“Avec le temps, les piqûres deviennent un automatisme. Ce qui aide, c’est de savoir qu’après je serai soulagée, ça m’aide à tenir.”

Conseil n°3 : Faire ses piqûres à différents endroits

“Pour éviter les bleus et les hématomes, je conseille de changer régulièrement d’endroit pour faire la piqûre. Généralement, je m'injecte le médicament au niveau des cuisses.”

Conseil n°4 : les bons gestes pour réaliser la piqûre

“Il faut vraiment bien pincer la peau et piquer. Une fois l’injection réalisée, on peut mettre un peu de froid sur la peau pour éviter les douleurs.”

Diane Wattrelos est l’auteure du livre “Mes maux en couleurs et mon combat pour le bonheur” paru aux éditions Leduc. Elle est également créatrice de contenus à travers son compte Instagram les_maux_en_couleurs où elle se livre sur son quotidien de maman et de femme combattive.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.