“Personne ne parle des souffrances physiques liées à l’autisme. Apparemment, les personnes autistes ont tendance à souffrir plus sans qu’on décèle cette différence. C’est un point important pour les parents qui peuvent peut-être repérer quelque chose pour éviter aux enfants de souffrir.” Empathique pour certaines choses et très directe pour d’autres Sylvie a à cœur de partager son expérience pour aider les autres.

Autisme : rechercher des souffrances passées

“Je pense qu’il ne faut pas avoir peur du diagnostic et se replonger dans son enfance et les souffrances passées. Personnellement mon diagnostic a été comme une thérapie. Enfin, je comprenais en quoi j’étais différente et de nombreuses réponses à mes questions ont pu être dévoilées.

Je me suis toujours sentie comme un éléphant dans un magasin de porcelaine, aujourd’hui ça me fait rire !

Diagnostic de l’autisme : un nouveau point de départ

“J’ai toujours sentie que j’étais différente. Je n’aime pas la foule, d’ailleurs, de toute ma vie je n’ai assisté qu’à deux concerts et je m’en souviens encore ! Je n’aime pas non plus qu’on me touche et je déteste être manipulée. Ne pas avoir le contrôle c’est compliqué pour moi. Depuis que le diagnostic a été posé, je commence à m’ouvrir aux autres et je crée ma propre thérapie.”

Autisme au quotidien : se découvrir pour mieux le vivre

Mon médicament n°1 ce sont les voyages où il n’y a personne. Par exemple, les déserts sont magiques pour moi. Avec mon mari, nous avons traversé l’Amérique, un véritable anti-stress pour l’anxieuse chronique que je suis. Se découvrir c’est très important, cela permet de trouver sa propre thérapie pour se sentir bien.”

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.