Peut-on avoir une grippe sans fièvre ?

Ecouter l'article :

Certifié par nos experts médicaux MedisiteLe virus de la grippe saisonnière n’affecte pas tout le monde de la même façon. Pourquoi ? Parce que nous n’avons pas tous le même système immunitaire. Si certains présentent tous les symptômes grippaux, d’autres peuvent avoir une grippe sans fièvre.

Savez-vous réellement ce qu’est la grippe ?

Causée par un virus de type influenza, la grippe saisonnière est l’une des infections respiratoires aiguës les plus contagieuses. Particulièrement active de décembre à avril, la charge virale de la grippe évolue chaque année et peut se montrer plus ou moins agressive. Les souches en cause dans l'épidémie varient d'un an sur l'autre, c'est pourquoi il est important de renouveler son vaccin.

Son temps d’incubation, c’est-à-dire le délai entre la contamination et l’apparition des premiers symptômes, est relativement court puisqu’il est de deux jours en moyenne. Mais l’individu infecté reste potentiellement contagieux pendant 5 à 7 jours après le début de la maladie. Si la grippe reste une pathologie bénigne pour les individus en bonne santé, elle peut s’avérer redoutable chez les personnes fragilisées.

Quels sont les symptômes de la grippe ?

La grippe ne doit pas être confondue avec l’état grippal, qui est généralement dû à d’autres virus respiratoires. L’infection se caractérise principalement par une forte fièvre (39° C), à laquelle sont associées des douleurs musculaires, des céphalées, une toux sèche ou encore une intense fatigue. Il n'est pas rare non plus que les voies respiratoires supérieures soient également affectées.

Mais si ce tableau clinique est le plus répandu, il arrive que certaines personnes présentent une forme atypique de la maladie en n’affichant pas les symptômes habituels. La fièvre peut ainsi être plus modérée, voire parfois inexistante, chez certains malades dont le système immunitaire est particulièrement efficace, ou bien préparé à résister grâce à une vaccination.

Grippe : pourquoi certains patients n'ont pas de fièvre ?

Si chaque année, la grippe cloue des milliers de Français au lit, certaines personnes attrapent le virus sans même s'en rendre compte. Selon certains chercheurs, seule une minorité des personnes infectées par la grippe vont en développer la symptomatologie, tandis que d'autres n'en ressentiront que des effets amoindris sans pour autant avoir fait l'objet d'une vaccination antigrippale.

Si l'on ne sait pas formellement pourquoi il existe autant de disparités interindividuelles face à ce virus, certaines pistes sont actuellement explorées, notamment pour découvrir les spécificités immunitaires permettant de mieux y résister.

Photo : virions grippaux quittant leur cellule hôte, grossis 100 000 fois

Photo : virions grippaux quittant leur cellule hôte, grossis 100 000 fois© Creative Commons

© CC - Photo Credit : Cynthia Goldsmith - Content Providers : CDC/ Dr. Terrence Tumpey - Licence : Domaine public des États-Unis d'Amérique.

Grippe sans fièvre ou syndrome grippal : attention à ne pas les confondre

L'état grippal n'est pas provoqué par le virus de la grippe, le virus influenza, mais par d'autres virus respiratoires. Il est fréquent durant la période automnale et hivernale, et dure entre 5 et 7 jours. Les symptômes sont les mêmes que pour la grippe, mais sont d'une intensité nettement moins sévère et la fièvre n'est pas toujours présente. On retrouve donc des courbatures, des maux de tête, un écoulement nasal clair et le nez bouché.

Le syndrome grippal est très contagieux, car le virus est contenu dans les voies respiratoires. Il peut donc facilement se transmettre d'un individu à un autre lorsqu'une personne déjà infectée par le virus tousse ou éternue, d'où l'importance de bien se couvrir la bouche à ce moment-là. La contagion peut aussi se faire indirectement, par les mains. Il est donc primordial, en période d'épidémie, de se laver les mains plusieurs fois par jour pour éviter d'être contaminé ou de propager le virus.

Le traitement de l'état grippal

Dans la mesure où l'état grippal est viral, les antibiotiques sont inutiles. Symptomatique, le traitement consiste à prendre du paracétamol pour diminuer les douleurs et la fièvre (si elle est présente), et se laver le nez avec une solution saline pour le décongestionner.

Les traitements à base de vasoconstricteurs, en revanche, sont à éviter, selon les dernières recommandations de l'ANSM. Actifed Rhume®, Humex Rhume®, Dolirhume®, Nurofen rhume® ou Rhinadvil®... Tous contiennent de la pseudoéphédrine, qui peut provoquer de graves effets indésirables : hypertension, troubles du rythme cardiaque voire même accident vasculaire cérébral.

"De plus, ces médicaments ont pour effet de bloquer l’écoulement des sécrétions infectées et favorisant la surinfection bactérienne sous forme de sinusite ou encore de bronchite", ajoute le Dr Della Vella, médecin généraliste.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):

Comment éviter d’attraper la grippe ?, OMS, janvier 2017. 

Les symptômes de la grippe, Grippenet.fr. 

La grippe, Santé Publique France, 12 février 2020. 

Merci au Dr Della Valle, médecin généraliste, pour sa relecture attentive. 

La rédaction vous recommande sur Amazon :