Grippe A : êtes-vous à risque ?

Publié le 17 Septembre 2009 | Mis à jour le 22 Novembre 2018 par Aurélie Blaize, journaliste santé
Validé par : Dr Catherine Solano, Médecin sexologue

L’épidémie de grippe est de retour ! En 2017-2018, elle a provoqué un nombre particulièrement élevé de cas graves, et près de 13 000 morts. Plusieurs virus ont circulé, mais principalement le virus souche A (H1N1). Etes-vous à risque ? Sauriez-vous reconnaître les premiers symptômes ? A qui s’adresser ? Ce qu’il faut savoir.

Publicité

Cardiaques, diabétiques, fumeurs… plus de risques !

Plusieurs facteurs de risque du virus H1N1 tendent à se dégager. Les femmes enceintes et les enfants de moins de 5 ans semblent plus fragiles devant le virus de la grippe, tout comme les personnes atteintes de maladies cardio-vasculaires, de maladies respiratoires, de diabète ou de cancers. Enfin, les fumeurs pourraient être plus à risque face à la grippe A comme la fumée de cigarette diminue la défense des voies respiratoires contre les agressions extérieures, dont celle de la grippe. Les personnes atteintes d'obésité pourraient également être concernées.

Publicité
Publicité

Les plus de 60 ans ne sont pas à l’abri !

Selon une étude publiée en juin 2009, les pneumonies graves et les décès liés au virus H1N1 observés au Mexique en avril 2009 concernaient majoritairement des personnes âgées de 5 à 59 ans. Hypothèse scientifique : les plus de 60 ans auraient plus de chance d’avoir été exposé au cours de leur vie à un virus proche du H1N1 (ex : épidémie de grippe de 1957), ce qui leur aurait permis de générer un anticorps protecteur… Mais le Dr Patrick Pelloux, médecin urgentiste, rappelle que "les personnes âgées sont plus à risque des complications de la grippe A car elles souffrent déjà souvent d’infections cardiaques, rénales, de problèmes immunitaires… ce qui, avec le virus de la grippe, entraîne une surinfection".

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X