Crise cardiaque : 5 symptomes precoces qui necessitent d-appeler le Samu

En France, la prévalence de l’infarctus du myocarde se situe aux alentours de 80 000 cas par an avec 12 000 décès annuels. Environ, 5% des patients décèdent le jour même, et 15% dans l’année qui suit. D'où l'importance de savoir repérer les signes d'alerte à temps. Le NHS, système de santé publique britannique, avertit la population en identifiant 5 symptômes précoces qui peuvent révéler un infarctus imminent. Si ces 5 signes se présentent en même temps, ne tardez pas à appeler à l'aide. Aperçu dans notre diaporama.

Évidemment, un signe isolé ne présage pas forcément un infarctus. C'est la survenue de ces 5 symptômes ensembles qui doit inquiéter.

"C'est la combinaison de symptômes qui est importante pour déterminer si une personne a une crise cardiaque", assure le NHS.

Crise cardiaque : 7 conditions qui vous rendent à risque 

L'infarctus du myocarde est dû à l’absence d’oxygénation du muscle cardiaque, ou myocarde, en raison de l’obstruction d’une ou plusieurs artères irriguant le cœur (artères coronaires). Ce phénomène entraîne la nécrose du muscle cardiaque. Si la nécrose est très étendue, le muscle cardiaque ne pourra plus assurer sa fonction de pompe et le cœur peut s’arrêter. L'infarctus peut s'avérer mortel. Plus le myocarde est endommagé, plus le risque de complications est important et le délai de prise en charge peut aggraver l’étendue de la nécrose myocardique.

Si vous présentez un ou plusieurs facteurs de risque, une attention particulière doit être portée. La cause la plus fréquente d’infarctus du myocarde est la présence de plaques d’athérome au niveau des artères coronaires, liées à une hypercholestérolémie ou une hypertriglycéridémie.

Les personnes hypertendues, fumeuses, diabétiques, stressées, souffrant de surpoids, d'hypothyroïdie et de troubles du sommeil sont considérées comme des personnes à risque.

Vous pouvez toutefois agir sur vos risques si vous adoptez certaines bonnes habitudes. Elles passent par l'hygiène de vie : 

  • Limitez la cigarette ; 
  • Évitez de boire trop d’alcool tous les jours ;
  • Régulez votre poids ;
  • Luttez contre l’hypercholestérolémie et l’hypertriglycéridémie, par un régime alimentaire adapté et au besoin un traitement médicamenteux.
  • Pratiquez une activité physique d’au moins 3 heures par semaine.

Pour limiter les risques d'infarctus, avoir une alimentation variée et équilibrée est également essentiel pour préserver la santé de votre coeur. Il y a des aliments à privilégier pour éviter la crise cardiaque :

  • Privilégier les bonnes graisses (huile d'olive, de lin et de colza, poissons gras, avocat, oléagineux...), et éviter celles qui sont néfastes pour le cœur.
  • Consommer des fibres quotidiennement, présentes en grande quantité dans les fruits et les légumes, mais aussi dans les céréales complètes et les légumineuses.
  • Privilégier les aliments à faible index glycémique.

À l'inverse, il y a des aliments à éviter, c'est notamment le cas des fromages et du beurre qui sont des aliments à fortes teneurs en matières grasses saturées, qui peuvent faire augmenter le mauvais cholestérol. Ils sont également très salés (le reblochon, camembert, les bleus comme le roquefort étant les plus salés) et peuvent favoriser l'hypertension.

> Téléchargez gratuitement le guide mutuelle senior 2022 ! En savoir plus >

Sources

https://www.express.co.uk/life-style/health/1507122/heart-disease-early-signs-symptoms-heart-attack-evg

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.