Sommaire

Une compresse de thé sur l’hémorroïde

Une compresse de thé sur l’hémorroïde© IstockReconnu pour ses vertus astringentes, le thé peut soulager les douleurs causées par les hémorroïdes*. Un, grâce à sa chaleur. Deux, grâce à son acide tannique qui favorise le dégonflement. Le thé stimule également la coagulation du sang afin de limiter les saignements.

En pratique : Appliquez un sachet de thé humide et chaud sur les hémorroïdes externes. Faites-le lorsque vous allez aux toilettes par exemple, cela sera plus pratique.

*dilatation des veines de la zone anale.

Prenez un bain de siège chaud

La chaleur stimule la circulation sanguine, notamment vers l’anus. Elle favorise ainsi le dégonflement des veines. Après un bain de siège chaud, vous constaterez une nette diminution de la douleur au niveau des hémorroïdes.

En pratique : Prenez un bain chaud en position assise, en relevant vos genoux. Ainsi, votre zone anale est au maximum exposée à la chaleur de l’eau.

L’astuce : Le temps nécessaire pour remplir une baignoire peut en décourager certains. Pensez donc à vous équiper d’un bidet ou d’un bain de siège (disponible dans les magasins de fournitures médicales, voire dans certaines pharmacies), spécialement conçu pour le bain de siège.

Préparez un cataplasme de chou

Préparez un cataplasme de chou© IstockLe chou potager présente des propriétés décongestionnantes. La pharmacienne Christine Cieur-Tranquard conseille ainsi un cataplasme de chou pour soulager les hémorroïdes.

En pratique : Lavez des feuilles de chou (vert ou rouge) à l’eau tiède, avant de les essuyer. Retirez la côte saillante centrale et les nervures secondaires si nécessaire. A l’aide d’un rouleau à pâtisserie, aplatissez bien les feuilles. Ces dernières sont prêtes à l’emploi lorsque du suc perle à leur surface. Appliquez 1 à 4 épaisseurs de feuilles de chou sur l'hémorroïde. Recouvrez ensuite d’un tissu épais et confortable. Avec une bande souple, maintenez le cataplasme sans le comprimer.
Si votre hémorroïde est très sensible, ébouillantez au préalable les feuilles de chou 2 secondes afin de les rendre plus souples et tolérables lors de l’application.

A savoir : "Lors de l’application, les feuilles de chou peuvent se charger de sérosités et de déchets de suppuration", explique la pharmacienne dans son ouvrage La pharmacie familiale au naturel. Une odeur désagréable se dégage alors. Ne vous inquiétez pas, cela prouve que c’est efficace !

Testez l'huile essentielle d'arbre à thé ou de lavande

Testez l'huile essentielle d'arbre à thé ou de lavande© IstockLes huiles essentielles (HE) peuvent se révéler efficaces en cas d’hémorroïdes. Lesquelles choisir :

- l’huile d’arbre à thé (Tea tree): appliquez 2 gouttes pures du bout du doigt sur l’hémorroïde, 3 fois par jour.

Ou

- l’HE de lavande aspic : appliquez 2 gouttes du bout du doigt sur l’hémorroïde, 3 fois par jour. Les douleurs devraient s'apaiser et la cicatrisation être facilitée. Attention toutefois : cette HE peut être allergisante lors d’une utilisation prolongée ou si la peau est hypersensible.

Si ces deux HE ne présentent aucune contre-indication, par précaution, elles sont déconseillées pendant les 3 premiers mois de la grossesse. En cas de doute, demandez conseil à un pharmacien.

L'homéopathie au secours de vos hémorroïdes

L'homéopathie au secours de vos hémorroïdes© IstockL'homéopathie propose également plusieurs traitements des hémorroïdes.

Dans sa Bible de l'homéopathie et des traitements naturels, le Dr Alain Paul, homéopathe, recommande aux néophytes de prendre cinq granules d'Aesculus hippocastanum 4 CH accompagnées de 5 granules d'Hamamelis virginiana 4 CH, trois à six fois par jour lors d'une crise hémorroïdaire. Pendant les 15 jours suivants, limitez à trois prises quotidiennes.

Des hémorroïdes en grappes saignant facilement seront traités grâce à des granules d'Aloe 4 CH.

S l'hémorroïde est très gonflé, qu'il saigne facilement et que des douleurs semblables à des pulsations et des brûlures se font sentir, il sera préférable de prendre de l'Hamamelis virginiana 4 CH.

Pour les hémorroïdes avec fissure, le Dr Paul conseille :

  • Paeonia officinalis 7 CH en cas de fortes brûlures soulagées par l'eau froide et d'ulcération suintante.
  • Ratanhia 7 CH lorsque les douleurs s'apparentent à celles provoquées par un éclat de verre et durent pendant deux à trois heures après la selle. Dans ce cas, les hémorroïdes sont externes et présentent une ulcération.
  • Nitricum acidum 7 CH pour les hémorroïdes externes avec une sensation d'écharde de bois et des spasmes de l'anus. L'eau chaude atténue la douleur.
  • Sedum acre 7 CH lors de très grosse fissure et de douleur persistant plusieurs heures après la selle.

Hamamélis, vigne rouge : les infusions qui soulagent

Hamamélis, vigne rouge : les infusions qui soulagent© IstockLes hémorroïdes sont le résultat d’une mauvaise circulation sanguine au niveau de la zone anale.

Les feuilles et l’écorce d’hamamélis contiennent des tanins et des flavonoïdes, augmentant la résistance des vaisseaux sanguins. Cette plante est donc recommandée en cas d’hémorroïdes. Laissez infuser 10 g d’hamamélis dans 1 l d’eau, pendant 5 à 10 min. Vous pouvez en prendre 1 à 2 tasses par jour.

La vigne rouge est un tonique veineux. De plus, ses propriétés astringentes et décongestionnantes se révèlent très utiles pour soulager les hémorroïdes. Laissez infuser 1 sachet-dose dans 20 cl d’eau bouillante pendant 10 min. Consommer 1 à 3 tasses par jour. Un petit conseil : ramassez les feuilles à l’automne. Leurs pigments rouges sont de vrais protecteurs vasculaires !

Les autres tisanes conseillées :

  • Laissez infuser 1 à 2 cuillères de fleurs séchées de mélilot officinal dans une tasse d’eau bouillante pendant 5 min, avant de filtrer. Comptez 3 à 4 tasses par jour
  • Incorporez 2 cuillères à café d’aigremoine séchée dans 25 cl d’eau bouillante. Laissez infuser 5 min, puis filtrez. Vous pouvez en boire 3 à 4 tasses chaque jour.
  • Plongez 5 g de bourse-à-pasteur séchée dans 1 tasse d’eau bouillante. Laissez infuser 10 à 15 min. N’en prenez pas plus de 3 tasses quotidiennement.

Essayez la crème de marronnier d’Inde

Essayez la crème de marronnier d’Inde© IstockAnti-inflammatoire, le marronnier d’Inde présente également des vertus veinotoniques. Il est ainsi recommandé dans le traitement de tous les troubles de la circulation veineuse, notamment lors de crise hémorroïdaire.

En pratique : Versez une cuillère à café de graines ou de feuilles séchées de marronnier d’Inde dans une tasse d’eau bouillante. Laissez infuser 10 à 15 minutes avant d’appliquer la crème obtenue sur la zone à traiter.

Ou

En infusion : Laissez infuser un sachet-dose dans 20 cl d’eau bouillante, à prendre 1 à 3 fois par jour après le repas. Vous pouvez trouver aussi des gélules dosées à 75 mg d’extrait sec. Comptez 2 ou 3 gélules par jour, à prendre au moment des repas.

A savoir : Les graines, les feuilles, les fleurs et l’écorce de marronnier d'Inde contiennent une substance pouvant être toxique et anticoagulante. Achetez toujours vos produits en pharmacie ou dans un magasin bio spécialisé et en cas de doute, demandez conseil à un spécialiste (pharmacien, phytothérapeute...).

Attention : Le marronnier d'Inde est déconseillé aux jeunes enfants et aux femmes enceintes.

> Un expert santé à votre écoute !

Sources

Phytothérapie, la santé par les plantes, Vidal, 
La pharmacie familiale au naturel, Christine Cieur-Tranquard, Edisud, 2009
Secrets de grand-mère – Se soigner, Dr Dominique-Jean Seymous et Christelle Daniel, Editions Eyrolles, 2008.
Mes 15 huiles essentielles, Danièle Festy, Leduc’s Editions, 2010
1 001 remèdes maison, Sélection du Reader’s Digest, 2006
La bible de l'homéopathie et des traitements naturels, Dr Alain Paul, Le Courrier du Livre, 2014

Vidéo : Hémorroïdes : les signes qui doivent vous alerter

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.