Une étude menée par IFOP pour Qare, plateforme de téléconsultation, vient de communiquer des chiffres édifiants qui concernent les femmes et la crainte de des examens gynécologiques. D'après les données partagées le 18 janvier dernier, 60 % de la gent féminine a déjà renoncé à des soins gynécologiques. Les raisons ? Elles sont propres à chacune.

Parmi ces 60% de femmes, nombreuses d'entre elles sont jeunes (entre 25 et 34 ans) et d’autres sont des femmes plus âgées avec enfants. Medisite est allé à la rencontre de l'une d'entre elles.

1 femme sur 3 ne s'est pas rendue chez le gynécologue depuis 2 ans

Chez les plus jeunes, 33% des femmes se déclarent mal à l'aise avec leurs corps. On note aussi que 31% des 18-24 ans déclarent ne jamais avoir été chez un gynécologue.

De leur côté, les plus de 35 ans expliquent que les délais seraient en cause. Elles sont 40% à estimer que les délais pour prendre un rendez-vous chez l'obstétricien sont trop longs. Constat alarmant : de nombreuses mères de famille mettent leur santé entre parenthèse par manque de temps. Elles sont 23% à se consacrer à la santé des autres. Et le chiffre augmente à 29% chez les mères de deux enfants et à plus et 27% chez les mères d’enfants de moins de 8 ans. En plus des enfants, elles sont 43% à déclarer ne pas trouver le temps d’aller chez le gynécologue à cause de leur planning (professionnel et personnel) trop serré.

Toujours selon l’étude IFOP, 1 femme sur 3 ne s'est pas rendue chez le gynécologue depuis 2 ans. Pourtant, l'examen gynécologique est important pour les femmes. Le gynécologue va notamment procéder au dépistage du cancer du col de l'utérus. Ce dernier est recommandé entre 25 et 65 ans. Indolore, il permet de diagnostiquer à temps certains cancers en l’absence de symptômes.

Témoignage : "R ien que d'imaginer ce rendez-vous me glace le sang"

À 30 ans, Victoire, domiciliée à Paris, fait partie de ces femmes qui préfèrent renoncer aux soins gynécologiques. Elle nous explique ne pas être suffisamment à l'aise avec son corps pour se rendre à un examen aussi invasif.

"Je n'ai jamais eu de mauvaise expérience avec un gynécologue, tout simplement, car je ne me rends jamais à aucun rendez-vous, nous raconte Victoire. En vérité, rien que d'imaginer ce rendez-vous me glace le sang. De nature relativement pudique, je suis vraiment mal à l'aise à l'idée de me faire examiner par un gynécologue. Il faut dire que nous entendons tellement d'histoires sordides qui se seraient déroulées durant les rendez-vous gynécologiques... Je sais que tous les médecins ne sont pas des agresseurs, loin de là. Mais je n'ai jamais trouvé le courage de prendre rendez-vous. D'ailleurs, si un jour je dois réellement consulter, je réserverai un créneau avec une femme. Je pense que l'idée de me déshabiller devant une inconnue me mettra toujours mal à l'aise, mais cela me semble plus surmontable que de le faire devant un homme".

> Un expert santé à votre écoute !

Sources

Etude IFOP pour Qare, 18 janvier 2022

Merci à Victoria pour son témoignage

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.