Grippe intestinale et gastro : quelle différence ?

Certifié par nos experts médicaux MedisiteParfois confondues, la grippe intestinale et la gastro-entérite sont bien une seule et même maladie, du moins quand cette dernière est d’origine virale... Le point avec le Dr Godeberge, gastro-entérologue, coloproctologue.

Rhinopharyngite ou rhume, sinusite, bronchite, angine, grippe, gastro… Ces maladies hivernales présentent parfois les mêmes symptômes (diarrhées, nausées, vomissements, déshydratation...), mais leur origine diffère.
Lorsqu'on entend l'expression "grippe intestinale", on assimile cette maladie à la grippe saisonnière. Toutefois, la grippe intestinale n'a rien à voir avec cette dernière. Gastro-entérite et grippe intestinale présentent-elles le même genre de symptômes ? Existe-t-il une différence entre les deux maladies ?

Qu’est-ce que la grippe ?

Provoquée par le virus grippal de type A, B ou C, la grippe est une maladie virale et contagieuse qui survient surtout en hiver. Sa porte d’entrée est pulmonaire. Elle se manifeste par des symptômes respiratoires comme :

  • Une toux sèche associée à des courbatures
  • Une forte fièvre
  • Des maux de tête
  • Une obstruction nasale
  • Une grande fatigue

Elle disparaît généralement au bout de quelques jours et guérit spontanément. Des médicaments contre la fièvre (paracétamol), la douleur et la toux permettent souvent de soulager ses symptômes mais doivent être associés à une bonne hydratation.

Bénigne dans la plupart des cas, la grippe peut s’avérer mortelle (4 000 à 6 000 décès par an) chez certaines personnes fragiles comme les femmes enceintes, les personnes âgées, les bébés et les personnes souffrant d’une maladie chronique. La vaccination annuelle est indiquée chez ces personnes à risque. Son efficacité dépend de la souche responsable de l’épidémie mais elle évite la maladie au mieux et permet, au minimum, de limiter les complications surtout pulmonaires.

Photo : virus de la grippe

Photo : virus de la grippe© Creative Commons

Crédit :Cynthia Goldsmith Content Providers(s): CDC/ Dr. Terrence Tumpey — This media comes from the Centers for Disease Control and Prevention's Public Health Image Library (PHIL), with identification number #8160 Copyright : CC/Public domain - Licence : https://commons.wikimedia.org/wiki/File:EM_of_influenza_virus.jpg

Définition, causes et symptômes de la grippe intestinale

Terme impropre rentré dans le langage courant, la grippe intestinale n’a en fait rien en commun avec la grippe, si ce n'est que les deux affections sont de nature virale.

Les symptômes de la grippe intestinale sont similaires aux symptômes digestifs de la grippe saisonnière, comme :

  • des nausées
  • des vomissements
  • des diarrhées
  • des maux de tête
  • de la fièvre
  • une perte d'appétit
  • des maux de ventre

Pourtant, la grippe intestinale n'est pas causée par le virus de la grippe, mais par l'un des virus de la gastro-entérite :

  • Rotavirus
  • Norovirus
  • Adénovirus
  • Calicivirus
  • Atrovirus

Photo : Adénovirus

Photo : Adénovirus© Creative Commons

Crédit : CDC/Dr. G. William Gary, Jr. Creation Date: 1981 Copyright : CC / Public Domain - Licence : https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Adenovirus_transmission_electron_micrograph_B82-0142_lores.jpg

Quelle différence entre grippe intestinale et gastro ?

En fait, la gastro-entérite virale est due à une contamination par les mêmes virus que ceux de la grippe intestinale. Ces deux maladies sont similaires, et l'expression "grippe intestinale" est une seconde appellation de la gastro-entérite. La différence apparaît simplement au niveau de la dénomination de la maladie.

Pour être précis, la grippe intestinale, devrait se nommer une gastro-entérite virale. Grippe intestinale et gastro : c’est la même chose, il n'y a pas de différence !

La grippe intestinale est une gastro-entérite virale (son vrai nom) due le plus souvent à l’adénovirus chez l’adulte et au rotavirus chez l’enfant. C’est la plus fréquente des gastro-entérites épidémiques. Sa porte d’entrée est digestive.

Ses symptômes sont principalement :

  • La diarrhée
  • Les vomissements
  • Les douleurs abdominales

Très contagieuse par le biais des mains infectées principalement, la gastro-entérite virale baisse en intensité au bout de 2 ou 3 jours. Une alimentation adaptée à base de féculents ainsi qu’une bonne hydratation permettent souvent d’en venir à bout.
Les complications de cette maladie banale sont liées à la déshydratation qui affecte particulièrement les nourrissons et les personnes âgées.

Prévention de la grippe intestinale et de la gastro-entérite

Le virus causal de la maladie est présent dans les selles et les vomissements du malade. La transmission de la maladie se fait par contact direct (mains souillées) ou après contact avec un objet contaminé comme une poignée de porte. Le lavage des mains, ainsi que la désinfection des vêtements, objets ayant été en contact avec le malade, permettent de prévenir la transmission de la maladie.

Comment éviter la grippe intestinale ? Le conseil du Docteur Philippe Godeberge, gastro-entérologue, coloproctologue

« On ne le dira jamais assez, quel que soit le virus : lavez-vous les mains. Au moment de l'épidémie H5N1 de la grippe, la répétition inlassable de ce message a aussi permis de faire chuter le nombre des rétro-entérites virales. Dans les hôpitaux, on recommande ainsi aux soignants de ne pas se serrer la main ni de se faire la bise. Le masque sur le visage représente un autre moyen efficace pour ne pas se contaminer et ne pas contaminer les autres mais il n’est pas dans nos traditions. Alors lavons nous les mains : aux toilettes, en sortant des transports en commun ou du travail, avant de manger, etc... Ces conseils d’hygiène valent les deux affections virales qui ont un pic épidémique quasi simultané »

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.