Gastro-enterite : les regions les plus touchees par l’epidemie

La semaine dernière (du 27 décembre au 2 janvier 2022), on enregistrait 121 cas de gastro-entérite pour 100 000 habitants, en France métropolitaine. Un taux d’incidence en augmentation par rapport à la semaine précédente, mais qui reste “à un niveau d’activité inférieur a ceux observés habituellement en cette période”, selon le Réseau Sentinelles. Néanmoins, quatre régions se démarquent des autres : en rouge sur la carte, elles enregistrent une activité épidémique supérieure à la moyenne nationale. Nous vous les dévoilons dans ce diaporama.

Les symptômes de la gastro-entérite virale

Les gastro-entérites hivernales sont souvent virales et liées à des norovirus (chez toutes les catégories d’âge) ou à des rotavirus (essentiellement chez les enfants de moins de 5 ans), selon Santé Publique France. Chaque année, entre décembre et avril, ces pathologies sont à l’origine de 1,4 à 4,1 millions de consultations en médecin générale.

La période d’incubation des gastro-entérites aiguës virales est assez rapide, puisqu’il faut compter entre 24 et 72 heures entre la contamination et l’apparition des premiers symptômes. Ces derniers ne durent généralement que quelques jours et sont essentiellement d’ordre digestif. En effet, la gastro peut se manifester par :

  • une diarrhée ;
  • des vomissements ;
  • des nausées ;
  • des douleurs abdominales ;
  • de la fièvre.

Cette pathologie peut parfois entrainer des complications, à cause de la déshydratation qu’elle génère. Les jeunes enfants et les personnes âgées sont plus à risque d’en souffrir. Mais, quel que soit son âge, il est important de bien s’hydrater lorsqu’on souffre d’une gastro-entérite. Le traitement est d’ailleurs essentiellement symptomatique : il vise à éviter cette déshydratation et la contamination de l’entourage. Les antibiotiques ne sont d’aucune utilité en cas d’infection virale - mais peuvent être prescrits en cas de gastro d’origine bactérienne.

Gastro-entérite : les bons gestes pour s'en protéger 

Quelques gestes simples permettent de limiter les risques de contracter (et de transmettre) une gastro-entérite, en particulier si un membre de votre foyer en souffre. À savoir : 

  • se laver les mains régulièrement (en sortant des toilettes, avant et après la préparation des repas...) ; 
  • aérer chaque pièce de la maison 10 minutes par jour ; 
  • porter un masque dans les transports en commun ; 
  • éviter de toucher ses yeux, son nez et sa bouche ; 
  • manger équilibré et bien s'hydrater ; 
  • nettoyer plus souvent les surfaces à risque (toilettes, interrupteurs, télécommande...).

Découvrez sans tarder le taux d'incidence de la gastro-entérite en France, région par région. Ces dernières sont classées de la plus touchée à la mieux épargnée. 

Bretagne

1/14
Gastro-entérite : les régions les plus touchées par l’épidémie

161 cas pour 100 000 habitants.

Provence-Alpes-Côte d'Azur

2/14
Gastro-entérite : les régions les plus touchées par l’épidémie

157 cas pour 100 000 habitants.

Hauts-de-France

3/14
Gastro-entérite : les régions les plus touchées par l’épidémie

146 cas pour 100 000 habitants. 

Nouvelle-Aquitaine

4/14
Gastro-entérite : les régions les plus touchées par l’épidémie

139 cas pour 100 000 habitants.

> Téléchargez gratuitement votre guide mutuelle senior 2022 et économisez sur votre facture santé ! En savoir plus >

Sources

Situation observée en France métropolitaine pour la semaine 52 de l'année 2021, du 27/12/2021 au 02/01/2022, Réseau Sentinelles. 

Gastro-entérites aiguës, Santé Publique France. 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.