Bronchiolite : comment soigner votre bébé ?

Éternuements, écoulement nasal, sifflements respiratoires... Votre bébé présente ces symptômes ? Il s’agit probablement d’une bronchiolite. La bronchiolite du nourrisson est une infection virale aiguë et contagieuse qui touche les bronchioles (petites bronches). Malgré des symptômes impressionnants tels que la toux et la respiration rapide et sifflante, il est important de rappeler que la bronchiolite est le plus souvent une maladie bénigne.

"On parle de bronchiolite, lorsqu’un enfant avant deux ans, ou pour les cas le graves avant un an, siffle à l’expiration. Il peut présenter des sifflements respiratoires comparables à l’asthme", confie à Medisite le Docteur Werner, pédiatre à Avignon. Cette forme de bronchite atteint principalement l’enfant de moins de 2 ans et peut potentiellement devenir grave chez le jeune nourrisson de 3 à 6 mois. Elle survient de façon épidémique saisonnière en automne et en hiver avec un pic en décembre. Tous les ans, ce sont environ 30% des enfants de moins de 2 ans sont infectés par le virus de la bronchiolite. Cette maladie bénéficie d’une surveillance accrue grâce aux données transmises par les différents services d’urgences. 

Dans ce dossier, vous trouverez toutes les informations sur les causes, symptômes et traitements de la bronchiolite. La maladie étant d’origine virale, il est important de préciser que les antibiotiques ne sont d’aucune utilité, sauf en cas d’aggravation avec l’apparition d’une infection bactérienne, comme d'une otite moyenne ou d'une pneumonie. Généralement, c’est simplement du paracétamol qui sera donné à l’enfant en cas de légère fièvre. La kiné respiratoire ou l’homéopathie sont aussi parfois préconisées. Les traitements quotidiens consistent surtout à bien nettoyer le nez de bébé avec du sérum physiologique pour éviter toute obstruction des voies nasales.

À l’aide de nos experts, découvrez quand la maladie s’aggrave pour déterminer quand il est nécessaire de faire hospitaliser votre enfant.

Bronchiolite de bébé : comment éviter qu’il l’attrape ?

À l’instar de toutes les maladies contagieuses, la prévention de la bronchiolite est également extrêmement importante. Pendant la période hivernale, il est recommandé de faire sortir au maximum les enfants et d’éviter les lieux confinés. Il existe en outre des mesures et des gestes barrières simples à respecter au quotidien afin d’éviter la bronchiolite. Le Docteur Andreas Werner, médecin-pédiatre, recommande de :

  • bien aérer la chambre du bébé ;
  • éviter à tout prix le tabagisme passif
  • ne pas embrasser l’enfant si vous avez un rhume et porter un masque ;
  • se laver régulièrement les mains au savon ou utiliser des gels hydro-alcooliques ;
  • laver correctement le nez du bébé ;
  • éviter le contact avec des personnes enrhumées ;
  • laver soigneusement les biberons et couverts du bébé ;
  • fractionner les repas du bébé. Le fait de boire plus souvent limite le risque de déshydratation et rendra les glaires plus liquides ;
  • éviter si possible la mise en collectivité en période d’épidémie, de novembre à janvier, surtout pour les tout petits.