Sommaire

L'interrogatoire

L'interrogatoire'Avant tout, l'ophtalmologiste vous posera des questions sur votre vue : ces derniers temps, avez-vous remarqué une déformation des lignes droites, une photophobie (éblouissement), une tâche noire au centre de la vision? Ces signes sont ceux qui doivent faire consulter en urgence.', explique le Pr Eric Souied, président de l'association DMLA.

Ce sont aussi ceux sur lesquels est basée la campagne nationale de dépistage qui a lieu tous les ans. Elle se déroulera cette année du 27 juin au 1er juillet 2011. Elle permet chaque année de découvrir environ 3% de personnes nécessitant un traitement d'urgence et 12 % présentant les premiers signes.

Le fond d'oeil

 title='Pour diagnostiquer une DMLA, l'examen du fond d'oeil est indispensable', souligne le Pr Eric Souied, président de l'association DMLA. 'Cet examen permet de repérer les anomalies présentes sur la rétine: les drusens, ces petits dépôts jaunâtres, précurseurs de la dégénérescence maculaire, les modifications dues à la présence des petits vaisseaux qui se développent dans la forme dite 'humide' de la maladie, par exemple.'

Le fond d'oeil se pratique au cabinet de votre ophtalmologiste. Cet examen est recommandé à partir de 55 ans. Pour une personne dont un oeil est atteint, il est préconisé une fois par an afin de vérifier l'évolution de la maladie et d'évaluer les risques sur le deuxième. Mieux vaut éviter la conduite après l'examen.

L'angiographie à la fluorescéine

 title='Cet examen permet de préciser la gravité et la forme de votre DMLA, exsudative ou humide. Il donne une photographie des neovaisseaux, leur nombre, leur taille et leur emplacement.', détaille le Pr Eric Souied, président de l'association DMLA.


L'examen est pratiqué au cabinet ou à l'hôpital à l'aide d'un rétinographe. L'ophtalmologiste prend un premier clichet de votre rétine puis vous injecte par intraveineuse un produit colorant qui mettra en évidence tous les vaisseaux sanguins qu'il photographiera à la lumière bleue, avant de comparer les deux clichés. Il est préférable d'être accompagné pour cet examen car la conduite n'est pas recommandée ensuite.

L'angiographie au vert d'indocyanine (ICG)

 title='L'angiographie au vert d'indocyanine est basée sur le même principe que l'angiographie à fluorescéine mais le produit injecté est différent: il est révélé à la lumière infrarouge et permet de visualiser ce que l'on appelle les 'neovaisseaux occultes' c'est-à-dire les vaisseaux qui se forment dans les couches les plus profondes des tissus rétiniens ' explique le Pr Eric Souied, président de l'association DMLA.


Cet examen est pratiqué au cabinet ou à l'hôpital à l'aide d'une caméra à infrarouge, entre 30 et 50 minutes après injection du colorant. Là encore mieux vaut être accompagné car la vision est floue pendant les quelques heures suivant l'examen.

La tomographie en cohérence optique (OTC)

La tomographie en cohérence optique (OTC)'Cette technique d'imagerie est très utile pour le suivi de la DMLA : elle permet d'observer la rétine dans son épaisseur, comme si elle la découpait en tranches. Ainsi on peut mesurer les éventuels soulèvements de la rétine dus à la vascularisation excessive, son atrophie et de façon générale, toutes ses modifications. Cet examen apparu il y a une vingtaine d'années a beaucoup fait progresser le suivi de la DMLA', note le Pr Eric Souied, président de l'association DMLA.
Il se déroule à l'hôpital ou en cabinet, est totalement indolore et ne demande aucune préparation particulière.

> Un expert santé à votre écoute !

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.