Thrombose intestinale : que faire ?

Une thrombose désigne l'obstruction d'une veine ou d'une artère par un caillot sanguin (thrombus). Elle peut concerner différentes veines et artères des jambes, du cœur, du cerveau ou de l'appareil digestif. La thrombose intestinale est parfois appelée thrombose mésentérique, car elle survient au sein de l'artère mésentérique supérieure, dans l'intestin grêle.

Publicité
Publicité

© Istock

Symptômes de la thrombose intestinale

En bouchant l'artère mésentérique supérieure, le thrombus empêche la circulation sanguine et entraîne une ischémie intestinale (infarctus). La douleur abdominale est le premier symptôme qui apparaît. Elle survient après les repas si l'obstruction est partielle, et est permanente si l'artère est totalement bouchée. La thrombose intestinale se manifeste par d'autres troubles digestifs tels que des diarrhées sanglantes. Certaines personnes présentent un syndrome d'occlusion intestinale qui se traduit par des flatulences et une constipation.

Publicité

Diagnostic, prise en charge et prévention

Publicité

Un scanner, une IRM ou une artériographie (exploration des artères) permet de mettre en évidence l'obstruction de l'artère mésentérique supérieure. La thrombose intestinale est une urgence médico-chirurgicale. Le chirurgien retire la partie de l'intestin grêle touchée. Des anticoagulants et antiagrégants plaquettaires sont administrés en intraveineuse pour détruire le caillot sanguin. La prévention repose sur l'élimination des facteurs de risque tels que l'hypercholestérolémie, l'obésité, le diabète, l'hypertension, le tabagisme et la sédentarité.

La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés