Reconnaître les signes d'une hypoglycémie avant de risquer le malaise

Publié le 02 Août 2018 par La Rédaction Médisite
Traitement par insuline mal dosé, alimentation déséquilibrée : les causes d’hypoglycémie ne manquent pas en cas de diabète. L’essentiel est de combattre la crise dès l’apparition des premiers symptômes d’hypoglycémie, pour éviter d’aller jusqu’à la perte de connaissance.
Publicité

Reconnaître les signes d'une hypoglycémie avant de risquer le malaise© Istock

Les premiers symptômes d’hypoglycémie dans la journée

Bien souvent, les premiers symptômes d’hypoglycémie se manifestent durant la journée, 3 à 4 heures après un repas. Ils comprennent généralement :

Publicité
Publicité
  • des tremblements ;
  • des sueurs ;
  • des nausées ;
  • une grande sensation de faim ;
  • des palpitations ;
  • de l’anxiété ;
  • de la pâleur.

Si rien n’est fait à ce stade-là, d’autres signes peuvent apparaître comme des maux de tête, une vision floue, de la confusion… À terme, la crise peut aboutir à un malaise hypoglycémique.

Les symptômes d’hypoglycémie nocturne

Lorsque la crise d’hypoglycémie survient de nuit, les symptômes comprennent plutôt des sueurs, de l’insomnie ou des cauchemars. Vous pouvez aussi vous sentir confus, irritable et/ou très fatigué au réveil… Si vous n’êtes pas certain de faire une crise d’hypoglycémie (après tout, les troubles du sommeil peuvent avoir de nombreuses autres causes), n’hésitez pas à faire un test de glycémie capillaire avant de vous resucrer. Normalement, si vous être vraiment en état d’hypoglycémie, vous devez prendre 15 g de glucides rapidement pour éviter le malaise, en croquant 3 morceaux de sucre par exemple ou en avalant une cuillère à soupe de miel.

À noter que cette consigne vaut également en cas de crise d’hypoglycémie diurne.

La rédaction vous recommande sur Amazon :
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X