Pourquoi le diabète peut-il causer une fatigue musculaire ?

Le diabète est une pathologie chronique qui peut avoir de nombreuses incidences sur la santé. La neuropathie diabétique représente l’une des complications potentielles. Celle-ci se caractérise, entre autres, par une fatigue musculaire importante. Explications.
Istock

Fatigue musculaire, un signal d’alerte du diabète?

La pathologie diabétique n’est pas toujours facilement détectée à un stade précoce car elle peut se développer silencieusement lorsque le pancréas parvient encore à compenser les fluctuations de la glycémie. Chez certains patients, le diabète peut toutefois se manifester sous la forme de troubles musculaires pouvant aller d’une simple fatigue à la survenue de crampes. En effet, les déséquilibres incessants du taux de glucose vont impacter directement les fibres musculaires qui ne seront pas correctement «ravitaillées» en énergie.

Fatigue musculaire et neuropathie diabétique, quel lien ?

C’est l’une des complications les plus fréquentes du diabète. Cette pathologie survient lorsque l’hyperglycémie chronique est non maîtrisée sur une longue période ce qui va, à terme, endommager les structures nerveuses. Si tous les nerfs peuvent être concernés, les nerfs périphériques sont généralement les plus touchés. Or, ce sont eux qui assurent la mobilisation des membres et de la tête. Dans un premier temps, la neuropathie diabétique va donc se manifester par une fatigue musculaire plus ou moins intense pouvant être accompagnée par des déformations osseuses et par des douleurs résistantes à la médication.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.