Diabète et stress : y a-t-il un lien ?

Le stress ne fait pas partie des principaux facteurs de risque du diabète de type 2. Cependant, des études ont démontrées qu’il pouvait contribuer au développement de la maladie à long terme. Ce qu'il faut savoir selon le Docteur Pierre Nys, endocrinologue, diabétologue.

Le diabète de type 2 représente 90 % des cas de diabète en France. Si l’inactivité physique et une mauvaise alimentation sont déterminantes dans les causes de la maladie, celle-ci est également liée à la qualité du mode de vie. Le stress entre donc également en ligne de compte.

Pourquoi le stress favorise-t-il le diabète ?

Sur le plan physiologique, le stress provoque la libération de certaines hormones : l’adrénaline et le cortisol, hormones qui ont une incidence sur le métabolisme des sucres et des graisses et donc sur le risque d’obésité et de diabète de type 2.

Lors de sa sécrétion, l’adrénaline libère le sucre des cellules et la glycémie augmente afin que l’organisme puisse avoir plus d’énergie à sa disposition. Quant au cortisol, celui-ci peut agir sur le métabolisme des sucres. Il augmente, en effet, la production des sucres par le foie et favorise l’hyperglycémie, voire l’hyperinsulinisme et donc le diabète.

Illustration : molécule de cortisol

Diabète et stress : y a-t-il un lien ?© Creative Commons

Crédit : Ben Mills — Travail personnel © CC/Domaine public - Licence : https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Cortisol-3D-balls.png

Précision du Dr Pierre NYS, endocrinologue, diabétologue :

« Ce sont des hormones dites de 'contre-régulation', normalement chargées de faire remonter la glycémie en cas d’hypoglycémie. »

La majorité des personnes contrôlent bien ce phénomène, en revanche chez les personnes qui ont une prédisposition génétique au diabète et qui subissent un stress chronique, on observe une élévation plus importante et persistante de la glycémie.

Comment gérer son stress pour ne pas aggraver son diabète ?

Chaque personne réagit différemment face à un stress et doit trouver les moyens pour le gérer qui lui conviennent personnellement. Voici quelques exemples qui peuvent aider :

  • Se fixer des objectifs réalistes.
  • S'accorder du temps pour prendre soin de soi.
  • Utiliser des techniques de relaxation : méditation, yoga, massage.
  • Partager ses émotions avec son entourage.
  • Demander de l’aide auprès d’un professionnel, tel qu'un psychologue ou un travailleur social.
  • S’isoler à l’occasion : cela peut être bénéfique pour réfléchir à ce que l’on veut faire de sa vie, sans pour autant fuir tout contact avec les autres (peut conduire à la dépression).
  • Ne pas dramatiser sa condition : cela ne fait qu’augmenter le niveau de stress, tout comme la nier n'aide pas à la contrôler.

Le stress chronique et la dépression sont souvent associés à une diminution de l’activité physique et à une augmentation des apports alimentaires, ce qui peut engendrer un gain de poids et nuire à la prévention du diabète.

L’inactivité et l’obésité sont, en effet, des facteurs de risque importants du diabète de type 2.

Photo : la dépression est souvent associée à une prise de poids

Diabète et stress : y a-t-il un lien ?© Fotolia

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):

http://ceed-diabete.org/blog/stress-au-travail-et-diabete/

https://www.diabete.qc.ca/fr/vivre-avec-le-diabete/psychologie/le-stress/le-stress-et-le-diabete

http://www.preventiondiabete.ca/prevenir-le-diabete-oui-cest-possible/stress

Livre : PROGRAMME SUCRE DÉTOX EN 7 JOURS Par le Docteur Pierre Nys

Vos menus à faible IG (Index Glycémique) sur mesure pour vous désintoxiquer du sucre

La rédaction vous recommande sur Amazon :