Deux fois plus de cancers pour les riverains de la zone industrielle de Fos-sur-Mer

Les personnes habitant autour de la zone industrialo-portuaire de Fos-sur-Mer développent cancer, troubles respiratoires et autres maladies chroniques les uns après les autres… Même à 30 km de la zone !

Cancers, maladies auto-immunes, troubles respiratoires, diabète… Ces maladies explosent chez les personnes résidant autour de la zone industrialo-portuaire de Fos-sur-Mer, dans les Bouches-du-Rhône. C’est ce que révèle le second volet de l’étude Fos EPSEAL, dirigée par la sociologue Barbara Allen et financée par l’Agence nationale de sécurité sanitaire (ANSES).

Trois communes examinées… toutes sont impactées par la pollution

Objectif de cette étude ? Examiner l’impact de la pollution sur la santé. Les chercheurs ont analysé l’état de santé des personnes résidant à proximité d’un des plus importants bassins industriels d’Europe, dans les communes de Fos-sur-Mer et de Port-Saint-Louis-du-Rhône. On y recense plus de 430 installations industrielles et agricoles.

Ils se sont aussi penchés sur les résidents de Saint-Martin-de-Crau, à 30 km de cette zone. Ces derniers sont soumis aux mêmes polluants, dispersés par les vents du Sud-Est, ainsi qu’à des produits phytosanitaires dus à l’agriculture. Toutes ces villes sont situées sur des axes routiers majeurs, et particulièrement exposées à la pollution liée au trafic.

Ce second volet repose sur des données épidémiologiques croisées avec un questionnaire administré en porte-à-porte et des ateliers collaboratifs avec la population locale. Les enquêtrices ont frappé directement chez les habitants, toutes les cinq portes. Au total, 1 254 questionnaires ont été administrés.

Les pathologies chroniques sont très développées dans cette zone

Les résultats sont alarmants. 63,6 % des répondants de Fos-sur-Mer et Port-Saint-Louis, et 55,9 % à Saint-Martin-de-Crau, déclarent avoir été diagnostiqués pour au moins une maladie chronique. En France, seulement 36,6 % de la population se dit affectée par ce type de pathologie.

Celles-ci comprennent notamment l’asthme et les autres maladies ou allergies respiratoires, les problèmes de peau chroniques, les cancers, les maladies auto-immunes et les maladies endocriniennes.

Deux fois plus de cancers que dans le reste de la France

En se penchant sur le détail de ces maladies, les chercheurs ont noté que 12,4 % des habitants de Saint-Martin-de-Crau et 10,8 % des habitants de Fos-sur-Mer et Port-Saint-Louis déclarent avoir été diagnostiqué d’au moins un cancer au cours de leur vie… contre 6 % pour la population Française. Le taux de cancers est donc deux fois plus élevé dans cette zone que dans le reste de l’hexagone.

En outre, 11,9 % des répondants à Fos-sur-Mer et Port-Saint-Louis et 10,7 % à Saint-Martin-de-Crau déclarent avoir été diagnostiqués d’un diabète, contre une moyenne de 5,6 % pour l’ensemble des Français.

Les habitants de ces villes déclarent aussi un nombre élevé de symptômes tels qu’une irritation des yeux, de la fatigue, des maux de tête, des troubles ORL ou encore des problèmes de peau.

L’impact de la pollution industrielle est le plus élevé

Il semblerait que l'industrie est la contributrice majoritaire à l’émission de pollution atmosphérique, et joue un rôle majeur dans le développement de ces maladies.

Selon un rapport du Conseil général pour l’environnement et le développement durable (CGEDD) “le secteur industriel est le principal émetteur pour les métaux lourds”. On compte “65 % [d’émissions] pour le nickel, 68 % pour l’arsenic, 85 % pour le plomb et 97 % pour le cadmium, ainsi que pour le monoxyde de carbone (76 %), les particules fines PM10 (54 %) et PM2,5 (49 %) et le dioxyde de soufre (74 %).

Ce secteur est aussi le principal émetteur de gaz à effet de serre “avec 84 % pour la totalité de ces gaz et 86 % pour le seul CO2”. Par ailleurs, le “transport routier est responsable dans ce territoire de 24 % des émissions de NOx (oxyde d’azote) et 13 % de celles de PM10 et de PM2,5 (particules fines)”.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

La rédaction vous recommande sur Amazon :