Sommaire

Les crampes : d'où ça vient ?

Les crampes : d'où ça vient ?© Istock

Les crampes sont des contractions musculaires soudaines et douloureuses, qui se manifestent pendant un effort ou au repos, principalement au niveau des mollets et des cuisses. Elles peuvent survenir pendant le sommeil, comme lors d'un effort physique assez intense.

Lorsque le muscle se contracte, des échanges de sels minéraux se produisent. Une perturbation de ces échanges mais aussi l'accumulation d'acide lactique et de toxines dans le muscle le rigidifient, et la crampe survient, généralement sans crier gare.

Quelles sont les causes possibles d'une crampe ?

Les crampes peuvent faire suite à un effort physique important, un manque d'échauffement, d'hydratation et d'oligo-éléments (calcium, magnésium, potassium...), un problème de posture (chaussures inadaptées, maintien d'une position anormale...), une surcharge de toxines dans le corps, une mauvaise circulation veineuse...

Leur origine est assez complexe. Elles sont souvent dues à plusieurs facteurs cumulés, qu'ils soient vasculaires ou métaboliques (production en excès d'acide lactique). Certaines maladies peuvent aussi les favoriser : maladie rénale chronique, cirrhose, hypothyroïdie, diabète, maladies neurologiques...

Pourquoi les crampes surviennent parfois la nuit ?

Au repos, les toxines accumulées dans le sang stagnent et peuvent déclencher une crampe au niveau du mollet ou du pied. Elles entraînent alors une flexion plantaire du pied et des orteils. "Leur fréquence augmente avec l'âge et au cours de la grossesse, tout particulièrement lors du troisième trimestre", précise le site de l'Assurance maladie.

Elles seraient provoquées par une insuffisance veineuse, une grossesse, des rhumatismes, un manque de calcium, potassium et magnésium, un diabète...

Pour les prévenir, relevez le bas de votre lit en y glissant un coussin, et buvez suffisamment d'eau avant de vous coucher. Vous pouvez aussi prendre 5 granules au coucher de Cuprum metallicum 5CH, pendant 3 mois.

Un remède de grand-mère préconise de placer et laisser un savon de Marseille au fond du lit. Les scientifiques ne savent pas vraiment pourquoi, mais cela semble fonctionner. Une hypothèse serait que le savon de Marseille est élaboré à base de potasse et qu'il y aurait un échange d'ions de potassium avec la peau. Toutefois, nous n'avons aucune preuve scientifique quant à l'efficacité de cette méthode.

Les personnes âgées, très touchées par les crampes

Les personnes de plus de 60 ans sont plus facilement sujettes aux crampes. Elles peuvent survenir de jour comme de nuit sans raison évidente.

Le plus souvent, les crampes des personnes âgées sont dues à un manque d'hydratation, car elles ont tendance à 'oublier' de boire, ou encore à une mauvaise alimentation, qui entraîne un manque de sels minéraux, notamment potassium, calcium et magnésium.

Toutefois, des crampes à répétition peuvent aussi suggérer un problème médical sous-jacent. Il est donc préférable de s'assurer qu'il ne s'agit pas d'une raison de santé, comme une hypokaliémie (perte de potassium en excès) fréquente avec l'âge, une insuffisance veineuse, une artérite des membres inférieurs, des problèmes rhumatismaux, un diabète...

Les bons gestes à adopter en cas de crampes

Les bons gestes à adopter en cas de crampes © Istock

Lorsqu'une crampe se déclare, quelques bons gestes permettent de soulager la douleur et de détendre le muscle contracté.

  • En premier lieu, arrêtez tout effort. Asseyez-vous ou allongez-vous.
  • Puis, étirez le muscle contracté. En position allongée, attrapez vos orteils et tirez votre jambe (celle dont le muscle est contracté) vers vous. Poussez le pied vers le haut. Vous pouvez utiliser une serviette pour le faire, si vous ne parvenez pas à saisir votre pied avec vos mains. Cet étirement doit être lent, progressif, doux et maintenu quelques minutes. À recommencer jusqu'à la disparition de la crampe.
  • Massez ensuite le muscle contracté, en douceur. Vous pouvez compléter ce geste avec un baume comme Décontractil® ou Algipan® ou de l'huile d'arnica. Appliquer des compresses chaudes sur ce muscle peut aussi aider.
  • Enfin, buvez de l'eau minéralisée (comme l'Hépar, riche en magnésium) et sucrée.
  • Si la douleur persiste après la crampe, vous pouvez prendre du paracétamol - en l'absence de contre-indication.

Crampes : les erreurs à éviter

Si vous êtes sujet à des crampes régulières, certaines erreurs sont à éviter, au risque de voir la contracture durer ou récidiver.

  • Le froid, notamment chez les nageurs en eau froide. Il diminue la circulation sanguine et prive le muscle d'oxygène, créant un effet d'anaérobie et l'accumulation d'acide lactique. Cela induit une fatigue et la survenue de crampes.
  • Les efforts trop intenses et prolongés et le surmenage physique ont un effet similaire.
  • La chaleur humide, surtout chez le sportif et le travailleur manuel, qui ne pensent pas toujours à se réhydrater.
  • La prise excessive de café, thé, alcool, tabac et de boissons énergisantes, qui retarde l'élimination des toxines. Toutes les boissons à base de caféine déshydratent.
  • La prise de certains médicaments comme les anti-cholestérol, anti-asthmatiques, diurétiques, laxatifs, traitements contre le cancer.

Bien s'hydrater pour éviter les crampes

Bien s'hydrater pour éviter les crampes© Istock

Pour prévenir les crampes, il est indispensable de bien boire, au moins 1,5 litre d'eau par jour. En effet, quand le muscle est mal hydraté, il se 'dessèche', n'a plus accès à une partie des sels minéraux dont il a besoin (potassium, magnésium, calcium...) et se contracte brutalement. Vous pouvez opter pour une eau riche en magnésium (comme l'Hépar), qui participe à la relaxation des muscles.

Quand on fait du sport, le corps élimine beaucoup d'eau et de sels minéraux par la sueur. Il est alors important de boire régulièrement avant, pendant et après l'effort - comptez au moins un litre supplémentaire. Buvez de préférence par petites gorgées toutes les 20 minutes.

Attention : en favorisant leur élimination, certains médicaments comme les diurétiques ou laxatifs provoquent un déséquilibre en sels minéraux... et favorisent l'apparition des crampes.

Les aliments anti-crampes

Les aliments anti-crampes© IstockNous l'avons dit plus haut, un manque de sels minéraux - et notamment le magnésium - est souvent à l'origine des crampes. Outre une bonne hydratation, avec des eaux riches en minéraux, vous pouvez compléter vos apports grâce à votre alimentation.

Ainsi, on trouve du magnésium en bonne quantité dans les légumes verts, les légumes secs (notamment les lentilles), les céréales complètes, les germes de soja, les noix et le chocolat noir. Pensez aussi aux jus de fruits frais qui facilitent l'élimination des toxines dans l'organisme, surtout si vous faites du sport. Attention, toutefois, à ne pas en abuser, car ils sont très riches en sucres.

Le miel est également riche en sels minéraux, n'hésitez pas à en agrémenter vos tartines et vos yaourts natures. D'ailleurs, pensez aussi aux produits laitiers, aux fruits secs riches en calcium et potassium (abricots...) et consommez une banane par jour, pour sa teneur en potassium.

En revanche, consommez avec modération les viandes rouges, les abats et les charcuteries riches en azote, des toxines difficiles à éliminer par l'organisme.

Éviter les crampes pendant le sport

Éviter les crampes pendant le sport© Istock

Il est fréquent que les crampes surviennent pendant l'effort physique. Heureusement, certaines astuces permettent de les éviter. Tout d'abord, pensez à vous étirer une dizaine de minutes avant et après l'effort, en effectuant des rotations du tronc, en levant les jambes et en pliant les genoux.

Autre point essentiel : buvez régulièrement avant, pendant et après l'effort, par petites gorgées, toutes les 20 minutes environ.

Par ailleurs, n'allez pas au-delà de vos capacités physiques. Si vous sentez que votre corps ne suit plus, cessez l'entraînement. Il est également important de bien choisir son matériel et sa tenue de sport. Une selle trop basse sur un vélo, une raquette avec un manche trop petit entraînent un mauvais positionnement et des crampes. Des baskets mal compensées, des chaussures de marche trop serrées... ont le même effet. Sans oublier qu'une tenue de sport doit être protectrice face au froid et à l'humidité. Couvrez-vous au moins pendant l'échauffement, et juste après l'effort.

L'homéopathie pour combattre les crampes

L'homéopathie pour combattre les crampes© Istock Si vous avez tendance à avoir des crampes régulièrement, le traitement de fond en homéopathie, qui permettra de les prévenir, est Cuprum metallicum 15CH et Magnesia phosphorica 7CH. Prenez 5 granules de chaque matin et soir pendant au moins 3 mois.

Au moment de la crampe, prenez 5 granules de Cuprum metallicum 5CH toutes les 10 minutes la première heure puis 5 granules 3 fois/jour pendant 2 ou 3 jours.

Notez qu'en cas de crampes fréquentes, une consultation médicale s'impose. De même, il convient de consulter dans les cas suivants :

  • présence d'une maladie chronique ;
  • prise d'un traitement qui favorise les crampes ;
  • symptômes atypiques : douleur qui refuse de passer, absence de contracture associée, pied froid et blanc, jambe chaude et enflée, fièvre...
  • intoxication récente (métaux lourds, venin d'animal...).

> Un expert santé à votre écoute !

Sources

Remerciements au Docteur Patrick BACQUAERT, Médecin Chef de l’IRBMS
Institut régional du bien-être, de la médecine et du sport

Comprendre les crampes, Ameli.fr, 13 novembre 2019. 

Vidéo : Pourquoi une crampe peut vous tuer

mots-clés : Mal sous le pied
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.