Vaccin contre la Covid-19 : les personnes prioritaires selon la Haute Autorite de sante

La HAS a donné son feu vert à l'usage du vaccin mis au point par AstraZeneca le 2 février. Toutefois, face aux données insuffisantes sur son action chez les seniors, elle recommande de ne pas l'administrer aux plus de 65 ans, et de continuer à leur donner un vaccin à ARN messager (Pfizer et Moderna).

En revanche, l'arrivée de ce nouveau produit sur le territoire français lui a fait revoir ses recommandations concernant les catégories de personnes prioritaire. Retrouvez-les dans notre diaporama.

Vaccin anti-coronavirus : quelle est la stratégie de la HAS ?

Pour établir cette priorisation des populations à vacciner, la HAS s'est basée sur deux  principaux : l’existence d’un facteur de risque individuel et une forte exposition accrue au virus. 

"Il ne sera donc pas possible de se faire vacciner dès l’arrivée des premières doses”, avait prévenu Élisabeth Bouvet, présidente de la commission technique des vaccinations au sein de la Haute Autorité de Santé (HAS) en novembre dernier. Les doses commandées par la France arriveront au fur et à mesure. Patience, donc.

Une stratégie vaccinale aux multiples objectifs 

Selon l'avis publié par la HAS de novembre 2020, les premiers objectifs du programme de vaccination seront de :

  • réduire les hospitalisations et les décès ;
  • maintenir les activités essentielles du pays, particulièrement celles du système de santé pendant l’épidémie.  

Mais pour que cette stratégie vaccinale puisse permettre de "contrôler" l’épidémie, "il est nécessaire d’attendre que les études établissent la preuve que les vaccins ont une efficacité possible sur la transmission du virus et que la disponibilité des vaccins soit suffisante", prévient l'organisme.

Par ailleurs, ces recommandations seront à actualiser et à adapter en fonction des données sur chaque vaccin, de leur disponibilité et des tensions éventuelles sur l’approvisionnement. 

AstraZeneca : une vaccination par les pharmaciens et sages-femmes bientôt possible ?

Le vaccin contre la Covid-19 d’AstraZeneca offre une conservation bien plus aisée que les produits Pfizer et Moderna. Il se conserve au réfrigérateur 48h après la première injection prélevée et jusqu’à 6 mois avant ouverture du flacon.

Cette facilité de stockage rend son utilisation en ambulatoire plus facile. Ainsi la HAS se dit favorable à l'élargissement des professionnels de santé autorisés à administrer le vaccin britannique. Elle écrit dans son communiqué du 2 février "Ainsi, en plus des médecins et des infirmiers, la HAS recommande aujourd’hui que les sages-femmes ainsi que les pharmaciens déjà formés à la vaccination et ayant déclaré une activité de vaccination (dans le cadre de la grippe notamment) puissent prescrire et administrer le vaccin AstraZeneca."

Désormais, découvrez quelles personnes doivent se faire vacciner en priorité, selon l'organisation.

AstraZeneca pour les professionnels de la santé ou du médico-social

1/7
Vaccin contre la Covid-19 : les personnes prioritaires selon la Haute Autorité de santé

Dans son avis du 2 février 2021, la HAS recommande pour accélérer la campagne de vaccination "d’utiliser le vaccin AstraZeneca chez les personnes de moins de 65 ans en commençant par les professionnels du secteur de la santé ou du médico-social quel que soit leur âge".

AstraZeneca pour les moins de 65 ans

2/7
Vaccin contre la Covid-19 : les personnes prioritaires selon la Haute Autorité de santé

Le vaccin britannique est aussi recommandé pour les personnes âgées de 50 à 64 ans et qui présentent des comorbidités. Le gouvernement étudiera l'avis de la HAS prochainement.

Les personnes âgées résidant dans les EHPAD

3/7
Vaccin contre la Covid-19 : les personnes prioritaires selon la Haute Autorité de santé

Dans son premier avis, la HAS a recommandé de vacciner en priorité les personnes âgées résidant en établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) ou tout autre hébergement collectif ainsi que les salariés de ces résidences. 

Les personnes âgées de plus de 75 ans et ceux ayant une comorbidité

4/7
Vaccin contre la Covid-19 : les personnes prioritaires selon la Haute Autorité de santé

Pour la seconde phase, la HAS recommande de vacciner l'ensemble des personnes âgées. Soit celles "ayant plus de 75 ans, puis les personnes de 65 à 74 ans ayant une comorbidité, puis les autres personnes de 65-74 ans", ainsi que les "professionnels du secteur de la santé, du médico-social et du transport sanitaire, en priorisant les professionnels âgés de plus de 50 ans" ou présentant un facteur de risque de forme grave.

Les personnes de 50 ans à risque de formes graves

5/7
Vaccin contre la Covid-19 : les personnes prioritaires selon la Haute Autorité de santé

Lors de la troisième phase qui apporche, la HAS propose de vacciner "l’ensemble des personnes de plus de 50 ans ou de moins de 50 ans, mais à risque de forme grave du fait de leurs comorbidités" ainsi que "l’ensemble des professionnels du secteur de la santé et du médico-social" et les "professionnels issus des secteurs indispensables au fonctionnement du pays" (sécurité ou éducation par exemple).

Les professionnels fortement exposés au virus

6/7
Vaccin contre la Covid-19 : les personnes prioritaires selon la Haute Autorité de santé

Dans un quatrième temps, la HAS souhaite vacciner les "professionnels dont l’environnement de travail favorise une infection (contacts réguliers du public, milieu clos…)" et les "personnes vulnérables ou précaires ayant un pronostic moins favorable en cas d’infection par la Covid-19 (résident en hôpital psychiatrique, sans domicile fixe, détenus…)".

Les Français de plus de 18 ans et sans comorbidité

7/7
Vaccin contre la Covid-19 : les personnes prioritaires selon la Haute Autorité de santé

Lors de cette dernière phase, les personnes de plus de 18 ans et sans comorbidité pourront être vaccinées, "sous réserve que les allocations de doses vaccinales auront été suffisantes pour vacciner chacune des populations prioritaires".

> Un expert santé à votre écoute !

Sources

Vaccins Covid-19 : quelle stratégie de priorisation à l’initiation de la campagne ?, 30 novembre 2020, HAS.

AstraZeneca : la HAS recommande son utilisation chez les professionnels de santé et les personnes de 50 à 64 ans, HAS, 2 février 2021

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.