Déconfinement : pourquoi avez-vous autant mal aux pieds ?

Certifié par nos experts médicaux MedisiteAlors que vous remettez vos chaussures après deux mois de confinement, vous êtes nombreux à vous plaindre d’inconfort, voire de douleurs au niveau des pieds. Encore une conséquence de la quarantaine ? Vraisemblablement, selon Djamel Bouhabib, podologue et président de l’UFSP. Quelques explications et astuces pour vous soulager.

Selon le Djamel Bouhabib, podologue et président de l’Union française pour la santé du pied (UFSP), l’état de nos pieds se serait dégradé pendant le confinement.

"Les pieds, comme le reste de notre corps ont été confiné pendant deux mois. On a modifié nos habitudes et la première d’entre elles concerne nos pieds : on n’a pas été chaussé pendant tout ce temps, nous fait remarquer le podologue. Avec la quarantaine, nous n’avions plus besoin de plaire, ni de sortir, ni de respecter les codes vestimentaires. Résultat : nos pieds ont été négligés. On ne les a pas entretenus, ni hydratés, et surtout, on ne les a pas obligés à marcher".

Ce nouveau mode de vie n’est pas sans conséquences sur l’état de nos pieds. "Vous êtes nombreux à avoir porté des chaussures non adaptées pendant le confinement, note Djamel Bouhabib. Je mentionne les tongs par exemple, qui favorisent la déshydratation, l’assèchement de l’épiderme et les callosités au talon". Non traitée, ces dernières épaississent la peau, et peuvent générer des crevasses douloureuses.

En outre, durant le confinement, le périmètre de marche a été très restreint, ce qui est tout aussi néfaste pour les pieds et la santé en général. "Tout ceci entraine des difficultés à se rechausser à la levée du confinement et des douleurs", déplore le président de l’UFSP.

Confinement : quels désagréments sur vos pieds ?

Le fait d’avoir délaisser vos chaussures au cours des deux derniers mois aurait toutefois eu quelques effets positifs sur vos pieds. Et pour cause, vous avez tendance à porter des chaussures peu adaptées à votre morphologie. Durant la quarantaine, vos pieds ont donc pu profiter d’un peu de répit.

Or, le fait d’avoir moins marché a aussi eu des conséquences négatives sur vos pieds. En principe, il est recommandé d’effectuer 8 000 à 10 000 pas chaque jour. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) recommande de faire au moins 10 000 pas au quotidien pour rester en forme. Cependant, pendant le confinement, cet objectif était difficilement atteignable. Les restrictions de déplacement ne nous permettaient pas de sortir marcher régulièrement.

Selon Djamel Bouhabib, nous devons donc nous attendre à une perte de souplesse articulaires et à une amyotrophie (diminution du volume du muscle) au niveau des pieds. Les personnes âgées s’avèrent particulièrement visées par ce type de problèmes. Ces dernières devraient marcher environ 30 minutes par jour pour éviter ces désagréments.

Soyez prudent si vous souffrez de maladies chroniques

Si vous constatez des douleurs au niveau de vos pieds, elles ne doivent pas être prises à la légère, et ce, quelques soit votre tranche d’âge. Les personnes sportives, ou atteinte de syndromes inflammatoires ou de maladies chroniques comme le diabète ou la polyarthrite sont particulièrement vulnérables et ne doivent pas hésiter à consulter un podologue rapidement.

"Ce contexte va probablement augmenter le nombre d’amputations"

"Les diabétiques sont des patients qui ont un pied à risque. Chaque année, on comptabilise 8 000 amputations chez ces patients, avertit le podologue. Pendant le confinement, les diabétiques ont été privé de soins indispensables. C’est préoccupant, car c’est une population qui parfois ne ressent pas la douleur (on parle de neuropathie) et qui peut mettre du temps à se rendre compte des dégâts, même mineurs, sur leurs pieds. Ce contexte va probablement augmenter le nombre de plaies et d’amputations cette année".

Si Djamel Bouhabib a un conseil à nous donner pour entamer le déconfinement, c’est donc bien de consulter son podologue pour un bilan.

"Alors qu'ils ont fermés leur cabinet il y a 2 mois, offrant tout leur matériel de protection aux soignant en 1ère ligne (gants, masques, produits d'hygiène), les podologues reçoivent à nouveau leurs patients depuis ce lundi 11 Mai", communique l’Union française pour la santé du pied (UFSP).

Pour rappel, idéalement, il est préconisé de consulter un podologue au moins une fois chaque année pour effectuer un contrôle. La première consultation devrait se faire vers les 5 ans, afin de s’assurer que l’enfant a les appuis et la posture adéquate.

A travers notre diaporama, découvrez nos astuces pour soulager vos douleurs et chouchouter vos pieds. Eux aussi méritent un déconfinement dans les règles de l’art !

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):

Merci à Djamel Bouhabib, podologue et président de l’Union française pour la santé du pied (UFSP), interviewé le 12 mai 2020 par Medisite

La rédaction vous recommande sur Amazon :