Otite moyenne chronique (OMC), inflammation de l'oreille moyenne : comment la soigner ?

Certifié par nos experts médicaux MedisiteL’otite moyenne chronique correspond à une perforation persistante du tympan, avec un écoulement permanent ou otorrhée. Elle n’est pas douloureuse, mais souvent associée à une surdité de transmission. Elle peut se compliquer de polypes ou de cholestéatome.

Qu’est-ce qu’une otite moyenne chronique ?

Une otite moyenne chronique est une infection permanente de l’oreille avec perforation tympanique. Elle est responsable d’une otorrhée, purulente et indolore, et d’une surdité de transmission.

Elle peut s’aggraver au cours des infections des voies respiratoires supérieures ou lorsque de l’eau pénètre dans l’oreille, alors que le tympan est perforé.

L’otite moyenne chronique peut se compliquer de polypes, de cholestéatome (prolifération de cellules épithéliales dans l’oreille moyenne) ou de destruction des structures de l’oreille moyenne. Ces complications peuvent s’associer à une labyrinthite infectieuse, une paralysie faciale ou un abcès intracrânien.

Les principales causes de l’otite moyenne chronique sont :

  • l’obstruction tubaire ;
  • les traumatismes répétés de l’oreille ;
  • les brûlures thermiques ou chimiques ;
  • les lésions par explosion ;
  • les suites de la mise en place d’un aérateur trans-tympanique ;
  • certaines anomalies congénitales cranio-faciales.

Quels sont les symptômes de l’otite moyenne chronique ?

Les principaux symptômes de l’otite moyenne chronique sont :

  • l’otorrhée ou écoulement permanent, plus ou moins purulent et malodorant ;
  • une surdité de transmission ;
  • une absence de douleur, sauf en cas d’ostéite de l’os temporal associée.

Diagnostic de l'infection

Le diagnostic de l’otite moyenne chronique repose essentiellement sur l’examen clinique par le médecin traitant ou l’oto-rhino-laryngologiste, à l’aide d’un otoscope. Il peut visualiser que Le tympan est perforé et suintant, le conduit auditif macère et contient des tissus granuleux.

Photo : otoscope

Photo : otoscope© Istock

En présence de cholestéatome, des débris blancs sont présents dans l'oreille moyenne, une masse suintante fait saillie à travers la perforation du tympan. En cas de suspicion de cholestéatome, un scanner ou une IRM sont nécessaires pour en évaluer la taille et la présence d’éventuelles complications (érosion temporale, abcès…).

Quels sont les traitements de l’otite moyenne chronique ?

Le traitement de l’otite moyenne chronique nécessite de nettoyer le conduit auditif plusieurs fois par jour et d’éliminer les tissus granuleux s’y trouvant. Pour cela, on peut utiliser des gouttes auriculaires à base de corticostéroïdes et d’antibiotiques. La durée du traitement peut aller jusqu’à une quinzaine de jours. Il est nécessaire d’éviter de mouiller son oreille et donc d’aller à la piscine.

Dans certains cas sévères, les tissus granuleux doivent être enlevés par microchirurgie, accompagné d’un traitement antibiotique et corticostéroïde. Il est fréquent que le traitement antibiotique doive être administré par voie générale. L’écoulement de l’oreille sera alors prélevé et analysé pour identifier les germes en cause et adapter le traitement par antibiotiques. Une tympanoplastie est parfois indiquée pour réparer le tympan.

Le traitement du cholestéatome est chirurgical et ses récidives sont fréquentes.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.