Fatigue, difficultés respiratoires... Selon une étude publiée en mai par l'Inserm, 60% des patients hospitalisés à cause du coronavirus ressentent des symptômes six mois après avoir été infectés. Des chercheurs de l'Université de Birmingham viennent de révéler que les malades souffrant de cinq symptômes ou plus pendant leur première semaine de contamination étaient plus susceptibles de développer un Covid long. En effet, selon l'étude publiée dans le Journal of the Royal Society of Medicine le 15 juillet dernier, le nombre de symptômes et la durée du coronavirus sont donc intrinsèquement liés. Développer cinq symptômes pendant la première semaine d'infection est "significativement associé au développement du Covid long, indépendamment de l'âge ou du sexe".

Fatigue, essoufflement, douleurs musculaires...

Les chercheurs ont révélé les 10 symptômes les plus courants du coronavirus qui sont :

  • la fatigue
  • l'essoufflement
  • les douleurs musculaires
  • la toux
  • les maux de tête
  • les douleurs articulaires
  • les douleurs thoraciques
  • l'odeur altérée (ou anosmie)
  • la diarrhée
  • le goût altéré (ou dysgueusie)

Covid long : deux groupes de symptômes

Ils ont également identifié deux "principaux groupes de symptômes" conduisant au Covid long. Il y a d'abord les personnes atteintes de fatigue, maux de tête et de douleurs respiratoires et celles présentant des douleurs multi-systémiques allant de la fièvre aux symptômes gastro-entérologiques.

L'auteur principal de l'étude, le Dr Olalekan Lee Aiyegbusi, de l'Université de Birmingham, rappelle que l'impact du coronavirus sur les patients peut se poursuivre bien au-delà de l'hospitalisation et altérer durant plusieurs mois le fonctionnement au quotidien, la santé mentale et la qualité de vie de ceux qui l'ont contracté. Les chercheurs britanniques révèlent que les patients hospitalisés et non hospitalisés peuvent même avoir besoin d'une rééducation pour se rétablir après avoir été atteint du coronavirus. C'est particulièrement important pour les patients non hospitalisés présentant des symptômes cardiopulmonaires. "Il existe également un risque que les patients non hospitalisés atteints de Covid long présentant des symptômes légers à modérés, qui sont susceptibles de représenter une proportion importante de personnes souffrant de Covid de longue durée, ne soient pas prioritaires pour les soins de suivi", ajouent les chercheurs.

En France, le 17 février 2021, l’Assemblée nationale a adopté une résolution reconnaissant également les personnes souffrant des symptômes prolongés de la Covid-19. Une reconnaissance officielle de leur maladie et un début d'amélioration de leur prise en charge. L'étude britannique des chercheurs de l'Université de Birmingham intervient alors que les auteurs d'une autre étude sur le Covid long ont appelé à un programme national de dépistage de la maladie pour aider à e mpêcher les gens de"souffrir en silence". Cette étude, qui a été dirigée par des scientifiques de l'UCL a identifié plus de 200 symptômes associés au Covid long en utilisant les résultats d'une enquête en ligne qui a réuni 3 762 participants éligibles dans 56 pays. La recherche, publiée dans le Lancet's EClinicalMedicine, a révélé qu'un total de 203 symptômes affectant 10 systèmes d'organes étaient recensés lors d'un Covid long et qu'un tiers tiers des symptômes avaient continué d'affecter les patients six mois après leur infection.

Participez à notre grand jeu de l'été Hedony et tentez de gagner jusqu'à 100 000 € de lots ! Cliquez ici pour participer >

Sources

Symptoms, complications and management of long COVID : a review, Journal of the Royal Society of Medicine, 15 juillet 2021. 

https://journals.sagepub.com/doi/10.1177/01410768211032850

COVID-19 : 5 symptômes précoces ou plus annoncent le risque d’un COVID long, Santé Log, 20 juillet 2021. 

https://www.santelog.com/actualites/covid-19-5-symptomes-precoces-ou-plus-annoncent-le-risque-dun-covid-long

https://www.thelancet.com/journals/eclinm/article/PIIS2589-5370(21)00299-6/fulltext, 15 juillet 2021. 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.