D'après une récente étude, menée par la Commonwealth Scientific and Industrial Research Organisation (CSIRO) - l'organisme gouvernemental australien pour la recherche scientifique -, le virus SARS-CoV-2 pourrait survivre plus longtemps que prévu sur les surfaces. En effet, ce nouveau coronavirus subsiste jusqu'à 28 jours sur l'écran d'un smartphone.

Covid-19 : un virus très persistant

C'est néanmoins dans des conditions spécifiques qu'il peut résister aussi longtemps. Il lui faut une température ambiante de 20 °C en moyenne, et un taux d'humidité dans l’air d'environ 50 %.

Selon les résultats de cette étude, le virus survit deux fois moins longtemps dans des endroits où la température est plus élevée. Sur des surfaces maintenues à 40 °C, le virus du Covid-19 cesse d’être contagieux après 24 heures.

À l'inverse, les chercheurs ont découvert que ce dernier persistait sur de l’acier inoxydable et ce, à des températures froides. De précédentes études ont d'ailleurs prouvé, il y a de ça plusieurs mois, que le virus survivait à la congélation.

Des recherches antérieures ont également montré que le SARS-CoV-2 peut vivre encore 2 jours sur un billet de banque et jusqu’à 6 jours sur du plastique.

Pour inactiver le virus, désinfectez régulièrement vos surfaces

En 28 jours, de nombreuses personnes peuvent être en contact avec votre téléphone, mais aussi tout type d'écran tactile potentiellement contaminé. Les experts recommandent de nettoyer l’écran de votre smartphone régulièrement. Il est également conseillé de privilégier les paiements sans contact.

Les appareils à écran tactile peuvent constituer une source potentielle de transmission, et devraient être régulièrement désinfectés, surtout dans les environnements comportant plusieurs usagers, affirment les chercheurs de l’étude.

Selon les résultats de l’étude, publiée dans le Virology Journal, le virus meurt sous une exposition aux rayonnements des UV.

Plusieurs experts restent sceptiques

D'après le professeur Ron Eccles, un ancien directeur du Common Cold Center de la Cardiff University, déclarer aux populations que le virus survivrait pendant 28 jours provoquerait des "peurs inutiles".

"Le virus se propage sur les surfaces à partir du mucus expulsé lors de la toux ou des éternuements, ou véhiculé par des doigts sales. Or, cette étude n'a pas utilisé de mucus pour propager le virus. […] À mon avis, il ne persiste réellement que quelques heures dans le mucus présent sur les surfaces, et non plusieurs jours", a expliqué le professeur.

Monica Gandhi, professeur de médecine à l’University of California, s'est elle aussi opposée aux travaux, en affirmant que la Covid-19 ne pouvait tout simplement pas se transmettre par le biais des surfaces. Une théorie en accord avec un article publié dans The Lancet, par un professeur de microbiologie à la Rutgers University, selon lequel le risque de transmission du virus via les surfaces est faible.

Nettoyez vos surfaces mais, surtout, portez un masque

In fine, pouvoir connaître le temps de contamination du Covid-19 sur des billets de banque ou encore sur les écrans des smartphones peut être utile. Cela nous rappelle l'importance de désinfecter les surfaces mais, surtout, de se laver régulièrement les mains. Et peut avoir, pour conséquence, de limiter la propagation du virus.

Il convient néanmoins de se rappeler que les surfaces ne sont pas les principales vectrices du coronavirus. Celui-ci se transmet essentiellement par les micro-gouttelettes de salive, expulsées lors de la parole, de la toux et de la respiration. D'où l'intérêt de porter un masque et de respecter les gestes barrières.

Sources

Covid virus ‘survives for 28 days’ in lab conditions, BBC News, 12 octobre 2020

The effect of temperature on persistence of SARS-CoV-2 on common surfaces, Virology Journal, 07 octobre 2020

Stability of SARS-CoV-2 in different environmental conditions, The Lancet, 01 mai 2020

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.