La neuvième vague de Covid-19 est véritablement installée au sein de l’Hexagone, à l’aube des fêtes de fin d’année. Face aux chiffres alarmants, aux taux d’incidence des nouveaux cas grimpant en flèche et au nombre d’hospitalisations en nette progression, les autorités sanitaires se sont décidées à prendre quelques dispositions.

Un traitement antiviral réservé à certains patients

Alors que plus de 1 000 personnes ont été dernièrement hospitalisées en soins critiques en raison de l’épidémie de Covid-19, selon le ministre de la Santé, François Braun, le gouvernement et Brigitte Autran, présidente du Covars, ont annoncé l’élargissement de l’accès au Paxlovid. En effet, depuis le samedi 10 décembre 2022, les médecins sont désormais autorisés à prescrire du Paxlovid sur ordonnance à certains patients.

"Traitement antiviral anti-SARS-CoV-2 indiqué dans le traitement de la Covid-19 chez les adultes ne nécessitant pas d’oxygénothérapie et ayant un risque élevé d’évolution vers une forme grave de la Covid-19", selon la définition de la Haute autorité de santé (HAS), le Paxlovid est un traitement qui a fait ses preuves face aux formes graves du Covid-19, dont il a le pouvoir d’en limiter l’intensité.

Réservé aux patients à risques, pour lesquels les médecins pourront désormais générer des ordonnances conditionnelles, le Paxlovid pourra être attribué dans le cadre d’une consultation médicale classique.

Ordonnance de Paxlovid : une démarche simplifiée attendue

Jusqu’ici, le Paxlovid était encore trop peu prescrit par le corps médical, en raison de la difficulté de cette prescription. Pour pouvoir proposer l’antiviral, le médecin devait alors remplir un questionnaire présent en ligne, avant de générer l’ordonnance. Une fois cette dernière établie, le soignant devait alors lire la notice d’une dizaine de pages au patient. Une démarche qui n’aura fait que compliquer la prescription dudit médicament.

Ainsi, ces ordonnances conditionnelles ouvertes à la prescription par tous les médecins visent à "faciliter la prise rapide du médicament des personnes les plus fragiles", selon les dires du ministre de la Santé, François Braun.

Dans quel cas le Paxlovid sera-t-il prescrit ?

Le Paxlovid est exclusivement réservé aux personnes considérées comme étant à risque face aux formes graves du Covid-19. Les médicaments pourront être attribués sur présentation d’une ordonnance en pharmacie, après un résultat positif de test antigénique ou PCR. L’ordonnance conditionnelle octroyée par le médecin généraliste pourra être conservée durant ses trois mois de validité.

La catégorie des patients à risque regroupe les patients de 65 ans et plus souffrant d’une pathologie chronique de type diabète,obésité ou insuffisance cardiaque ou respiratoire. Par ailleurs, les restrictions d’âge n’entrent plus en ligne de compte lorsque la personne souffre d’une obésité morbide, d’une maladie rare, d’une trisomie 21 ou bien d’une immunodépression de grave intensité.

La prescription simplifiée du Paxlovid s’invite comme une arme essentielle dans la lutte contre l’épidémie de Covid-19, dont la neuvième vague secoue actuellement la France . Les services d’urgence et de soin, déjà sous pression depuis de nombreuses semaines, appellent à la vigilance et aux précautions durant les fêtes de fin d’année.

> Les biens rares des plus grands promoteurs sont sur Immo.planet !

Sources

https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000046719550

https://www.vidal.fr/actualites/29983-paxlovid-nouvelles-modalites-de-recours-a-l-ordonnance-de-dispensation-conditionnelle.html

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.