Covid-19 : 10 maladies cardiovasculaires que vous risquez apres l’infection

Vous avez récemment été infecté au coronavirus ? Vous avez 55 % plus de risques de développer une maladie cardiovasculaire dans l’année à venir. Tel est le résultat inquiétant d’une étude américaine, publiée le 7 février 2022 dans la revue Nature Medicine, conduite par des chercheurs de la Washington University School of Medicine à St. Louis et du Veterans Affairs St. Louis Health Care System. Plusieurs types de troubles ont été observés ; nous vous les listons en images.

Covid-19 : il augmente de 55 % le risque de souffrir d’une maladie cardiovasculaire

Cette recherche de grande ampleur a été menée sur une cohorte de 153 760 Américains, testés positifs entre le 1ᵉʳ mars 2020 et le 15 janvier 2021 - soit avant la généralisation de la vaccination et l’apparition des variants Delta et Omicron. Ces patients ont été comparés à deux groupes témoins : une première cohorte de 5,6 millions de personnes non-infectées par le coronavirus sur la même période, et une seconde de 5,8 millions d’individus suivis avant la pandémie (entre mars 2018 et janvier 2019).

"Nous voulions examiner de plus près ce qu’il se passe dans le cœur des gens, en nous appuyant sur nos précédents travaux, portant sur les effets à long terme du Covid-19”, explique le Dr Ziyad Al-Aly, auteur principal et professeur adjoint de médecine à l'Université de Washington, dans un communiqué.

Les résultats de cette étude sont alarmants. Ils révèlent, par exemple, qu’entre le deuxième et le douzième mois suivant l’infection, le risque de faire un infarctus est 72 % plus élevé. Celui de subir un AVC augmente de 54 % et, pire encore, les patients sont 193 % plus susceptibles de faire une embolie pulmonaire. Et ce ne sont pas les seules maladies cardiovasculaires pouvant être développées par les anciens malades du Covid-19, comme vous pouvez le constater ci-dessous…

Un risque cardiovasculaire accru, même chez les personnes en bonne santé

“Ce que nous observons n'est pas bon”, souligne le Dr Ziyad Al-Aly. “Le coronavirus peut entraîner de graves complications cardiovasculaires et la mort. Or, le cœur ne se régénère pas ou ne se répare pas facilement après une lésion cardiaque. Ce sont des maladies qui affecteront donc les patients toute leur vie”.

En outre, ces problèmes sont survenus même chez des individus en bonne santé, et qui n’avaient contracté qu’une forme légère du Covid. "Pour les personnes qui étaient clairement à risque de maladie cardiaque avant d'être infectées par le SARS-CoV-2, les résultats suggèrent que le Covid-19 peut amplifier ce risque”, explique le médecin.

“Mais le plus étonnant, c’est que les individus n’ayant jamais eu de problème cardiaque, et qui étaient considérés comme à faible risque, développent aussi des maladies cardiovasculaires après l’infection”. Et ce, sans distinction d’âge, de sexe, d’origine ethnique ou d’antécédents médicaux.

15 millions de cas de maladies cardiaques liés au Covid-19

Plus de 380 millions de personnes dans le monde ont été infectées par le virus depuis le début de la pandémie. “Par conséquent, les infections au Covid-19 ont, jusqu'à présent, contribué à 15 millions de nouveaux cas de maladies cardiaques dans le monde”, analyse l’auteur de l’étude. Il estime donc que toute personne ayant été infectée par le virus devrait donc bénéficier d’un suivi cardiaque dans les mois qui suivent.

Le chercheur estime également que ces résultats “soulignent l’importance de se faire vacciner contre le Covid-19 pour prévenir ces lésions cardiaques, et d’accroître l’accessibilité aux vaccins dans les pays ayant des ressources limitées”. Il précise que les gouvernements et les systèmes de santé du monde entier doivent être prêts à faire face à une augmentation du fardeau des maladies cardiovasculaires, suite à la pandémie.

“En raison de la nature chronique de ces pathologies, elles auront probablement des conséquences durables pour les patients et les systèmes de santé, et auront également de larges implications sur la productivité économique et l'espérance de vie”, conclut le scientifique. Une stratégie de réponse mondiale et coordonnée est donc indispensable pour y faire face.

Infarctus du myocarde

1/10
heart attack concept and human cardiovascular pain as an anatomy medical disease concept with a person suffering from a c...

Entre le 2ᵉ et le 12ᵉ mois après l’infection, le risque de faire un infarctus aigu est augmenté de 72 %, d’après l’étude américaine. En risque absolu, cela représente 5 ou 6 cas supplémentaires pour 1 000 personnes infectées. 

Accident vasculaire cérébral

2/10
medical illustration of a brain with stroke symptoms

Les personnes ayant contracté le Covid-19 sont 52 % plus susceptibles de faire un AVC dans les douze mois qui suivent. 

Les personnes ayant contracté le Covid-19 sont 52 % plus susceptibles de faire un AVC dans les douze mois qui suivent. 

Trouble du rythme cardiaque

3/10
heart disorder and atrial fibrillation ecg as a coronary cardiac attack with irregular and normal organ rythm as a chest ...

Le risque de fibrillation atriale est accru de 71 % dans l’année qui suit une infection au Covid-19. 

Myocardite

4/10
closeup woman having heart attack woman touching breast and having chest pain after long hours work on computer office sy...

Le vaccin n’est pas le seul à accroître les risques d’inflammation du muscle cardiaque. L’infection au Covid-19 en elle-même favorise la myocardite. 

Péricardite

5/10
female hand holding red heart, love concept for valentines day with sweet and romantic moment

Le coronavirus favorise également la péricardite, soit l’inflammation de la membrane qui entoure le cœur. 

Insuffisance cardiaque

6/10
heart disease like heart attack concept puzzle and stethoscope

Les personnes ayant eu le Covid-19 ont 72 % plus de risque de souffrir d’insuffisance cardiaque dans l’année qui suit - soit 12 cas de plus sur 1000 patients infectés. 

Thrombose veineuse

7/10
blood clot or thrombus blocking the red blood cells stream within an artery or a vein 3d rendering illustration thrombosi...

Le risque de faire une thrombose veineuse (ou caillot sanguin) est également accru dans l’année qui suit l’infection au coronavirus. 

Embolie pulmonaire

8/10
man's hands on his chest in white shirt with red spot as suffering on chest pain male suffer from heart attack,lung probl...

Le risque d’embolie pulmonaire est 193 % plus élevé entre le 2ᵉ et le 12ᵉ mois suivant l’infection au Covid-19. 

Athérosclérose

9/10
cholesterol blocking artery 3d illustration

Sur 1000 patients infectés par le coronavirus, on enregistre 11 cas supplémentaires souffrant d’athérosclérose, c’est-à-dire une accumulation de graisse sur la paroi des artères. 

Arrêt cardiaque

10/10
heart beat line end of life

Le risque de faire un arrêt cardiaque est accru de 63 % dans les douze mois qui suivent une infection au Covid-19. 

> Un expert santé à votre écoute !

Sources

Long-term cardiovascular outcomes of COVID-19, Nature Medicine, 7 février 2022. 

COVID-19 infections increase risk of heart conditions up to a year later, study finds, Science Daily, 7 février 2022. 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.