Coronavirus : mouchoirs, lingettes ou masques… où faut-il les jeter ?

Masques, lingettes désinfectantes, gants, mouchoirs… voici nos armes contre le coronavirus en attendant la mise au point d’un vaccin ou d’un traitement contre le COVID-19. Mais où et comment jeter ces déchets potentiellement porteurs du SARS COV 2 ? On fait le point.
Coronavirus : mouchoirs, lingettes ou masques… ou faut-il les jeter ?

Pour ne pas être contaminé ou transmettre le COVID-19 à son entourage, il faut porter un masque. De nombreuses personnes ont également pris l’habitude de désinfecter les objets qu’ils touchent avec des lingettes ou encore de porter des gants lorsqu’ils sortent. Ces gestes barrières permettent de limiter la propagation du coronavirus. Toutefois, pour véritablement éviter de nouvelles infections, il faut aussi faire attention où nous jetons ces déchets. 

Le coronavirus peut en effet survivre plusieurs jours

Différentes études ont montré que le SARS COV 2 était capable de survivre plusieurs heures, voire plusieurs jours en dehors du corps humain. Sa résistance semble principalement dépendre des surfaces où il trouve refuge. 

  • Le coronavirus pourrait rester sur le carton jusqu’à 24 heures, selon une étude publiée en mars dans la revue scientifique New England Journal of Medecine (NEJM).
  • Il se montre encore plus résistant sur le plastique : il peut survivre jusqu’à 3 jours pour l’étude parue dans le NEJM. Des chercheurs hongkongais dont les travaux ont été pré-publiés sur medRxiv, avancent que le SARS COV 2 met une semaine à disparaître du plastique, principal composant des gants. 
  • Le virus responsable du COVID-19 semble également apprécier le papier. Il pourrait rester pendant 5 jours sur du papier, selon une étude publiée fin février par The Journal of Medical Infections.
  • L’équipe hongkongaise précise de son côté “le virus infectieux peut encore être détecté sur la couche extérieure d’un masque chirurgical le 7ᵉ jour”. 

Ces différents éléments montrent qu’il est très important d’être vigilant avec les masques, gants et les mouchoirs usagés, plus encore si on est atteint du COVID-19 ou suspecté d’être contaminé. Il faut ainsi respecter les consignes des autorités concernant la gestion de ces déchets, présentées dans notre diaporama

Coronavirus : les masques polluent les océans et nos rues

Outre les risques de contamination, les masques usagés posent des problèmes sur le plan environnemental. L’Organisation pour la préservation de l’environnement à Hong Kong, OceansAsia, tire la sonnette d’alarme après avoir retrouvé des dizaines de ces protections, incorrectement jetées, échouées sur les plages de l’ancienne colonie britannique. 

Au cours des cinq derniers mois, ces équipes ont mené des enquêtes bimensuelles en Asie du Sud-Est, en parcourant entre autres les plages isolées des îles Soko à la recherche d'une pollution microplastique et d’autres débris.

À mesure que l’épidémie de COVID-19 se répandait, des masques ont commencé à apparaître sur le sable. 


Teale Phelps Bondaroff, directeur des recherches, explique “Plutôt que de trouver un ou deux masques faciaux habituels, nous avons commencé à en rencontrer une tonne". Il ajoute "Mon collègue a trouvé 70 masques sur une section de 100 mètres de plage, le 28 février. C'était six semaines après le début du port généralisé des masques (à Hong-Kong NDLR)." Il déplore "Cela met vraiment en évidence le fait que nous traitons nos océans comme des décharges".

Il n’y a pas qu’en Asie où les protections contre ces outils contre le coronavirus pollue l’environnement. De nombreux tweets montrent que beaucoup de masques - pourtant difficiles à trouver - finissent dans les caniveaux de nos villes.



Pour éviter que vos masques et mouchoirs salissent les côtes françaises, il est important de bien suivre les recommandations sur la gestion des déchets, présentées dans notre diaporama.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):

Ocean advocate raises alarm as masks wash up on beaches, Times Colonist, 14 avril 2020

La rédaction vous recommande sur Amazon :