Quelle contraception choisir après l'accouchement ?

Dès la naissance de bébé, de nombreuses femmes s’interrogent sur le moyen de contraception à choisir. La contraception après l’accouchement doit être parfaitement adaptée au cas par cas.

Publicité

vignette-focus-500x307.jpg© Istock

Contraception après l’accouchement

Après la naissance de bébé, les femmes qui n’allaitent pas peuvent utiliser :

- l’implant : il peut être posé 3 semaines après la naissance de bébé ;

Publicité
Publicité

- la pilule combinée : elle peut être conseillée dès la 3e semaine qui suit l’accouchement aux femmes qui ne fument pas et qui n’ont pas d’antécédents personnels ou familiaux. Les fumeuses et les femmes ayant des antécédents doivent attendre 6 semaines après l’accouchement pour bénéficier de ce moyen de contraception ;

- la pilule progestative : sa prescription est possible 3 semaines après l’accouchement ;

- le Dispositif Intra-Utérin ou DIU : possible dès le 3e jour après l’accouchement par voie basse. En revanche, après une césarienne, il faut attendre 4 semaines.

Allaitement et contraception

Les femmes allaitantes doivent elles aussi choisir un moyen de contraception. Il existe une contraception efficace conseillée aux mamans en cas d’allaitement non exclusif, à savoir :

- l’implant : il peut être posé dès la troisième semaine qui suit l’accouchement et reste efficace au moment où bébé commence à être sevré ;

- le Dispositif Intra-Utérin ou DIU au cuivre ou hormonal : un moyen de contraception possible 4 semaines après un accouchement par voie basse. Une fois posé, le DIU est efficace quel que soit le mode d’allaitement (exclusif ou non) ;

- la pilule microprogestative : sa prescription est possible 21 jours après l’accouchement ;

- le préservatif : à condition de respecter scrupuleusement son mode d’utilisation, ce mode de contraception est efficace.

 

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X