Diabete : perdre 15 % de votre poids pourrait vous proteger

Une étude parue dernièrement au sein de la revue The Lancet suggère aux personnes en surpoids victimes de diabète de perdre 15 % de leur masse corporelle pour traiter l'hyperglycémie. Non seulement, cela pourrait les aider à ralentir la progression de la maladie, mais cela pourrait aussi prévenir les complications, comme l'apnée du sommeil et la maladie du foie gras, qui touchent souvent les personnes en surpoids.

Évidemment, ce conseil s'applique uniquement aux personnes en surpoids ou obèses touchées par le diabète.

"Nous estimons que, pour la plupart des patients atteints de diabète de type 2 sans maladie cardiovasculaire, l'essentiel soit de gérer l'anomalie sous-jacente clé et le moteur de la maladie, c'est-à-dire l'obésité, déclare le Dr Lldiko Lingvay, auteur de l'étude. Une telle approche aurait l'avantage de traiter non seulement l'hyperglycémie, mais aussi d'autres complications liées à l'obésité telles que la stéatose hépatique, l'apnée du sommeil, l'arthrose et l'hypertension artérielle en ayant ainsi un plus grand impact sur la santé globale du patient que la simple gestion de sa glycémie". 

Les travaux du Dr Lldiko Lingvay incluent 15 pistes pour perdre du poids afin de réguler la glycémie. Aperçu dans notre diaporama.

Perdre 15 % de son poids peut réguler un diabète en 2 ans

Le Dr Lingvay s'est basé sur des études antérieures qui ont évalué les effets d'un changement de mode de vie chez des patients en surpoids présentant un diabète de type 2 depuis moins de 6 ans.

Les personnes qui ont réussi à perdre 15 % de leur poids, à savoir 15 kg pour un poids de base moyen de 100 kg, ont pu traiter leur diabète en 2 ans.

D'autres travaux portant sur la chirurgie bariatrique ont également montré des avantages immédiats et durables pour les patients obèses atteints de diabète de type 2. Leur besoin en médicaments hypoglycémiants s'est vu réduit dans les jours qui ont suivi l'intervention. La perte de poids a aussi amélioré plusieurs indicateurs de santé à long terme.

"Les principales caractéristiques identifiant les personnes chez lesquelles l'augmentation de la graisse corporelle est un facteur clé du diabète de type 2 sont la présence de graisse autour de la taille, une hypertension, artérielle et une stéatose hépatique", indique le Dr Lingvay. C'est pour cette raison que le scientifique estime que pour cette population, une perte de poids totale d'au-moins 15% de leur poids permettrait d'améliorer le contrôle de la glycémie, mais surtout de prévenir l'évolution à long terme de la maladie et de ses complications métaboliques associées.

> Téléchargez gratuitement le guide mutuelle senior 2022 ! En savoir plus >

Sources

https://www.thelancet.com/journals/lancet/article/PIIS0140-6736(21)01919-X/fulltext 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

mots-clés : Diabète