Petit-déjeuner : ces erreurs qui vous empêchent de maigrir

Vous avez quelques kilos en trop ? La faute vient peut-être de votre petit-déjeuner. Certaines erreurs lors de cet encas matinal peuvent être fatales pour votre silhouette ! Voici ce qu'il faut éviter, avec les conseils de la nutritionniste et diététicienne Alexandra Retion. 

Confiture, jus de fruits et céréales : un plein de sucres

Petit-déjeuner : ces erreurs qui vous empêchent de maigrir© Istock

Pain, confiture, chocolat chaud, compote, céréales, sans oublier le jus de fruit ! Voici le petit-déjeuner convoité par les Français. Pourtant, il cumule les aliments sucrés et cause du tort à votre ligne ainsi qu'à votre santé.

La confiture : attention à la glycémie !

Si la confiture est très populaire chez les Français, le sucre y est malheureusement très concentré. "Très souvent, un petit-déjeuner sucré vous donnera envie de sucre toute la journée et ne favorisera pas la satiété, met en garde Alexandra Retion, diététicienne-nutritionniste. En effet, votre glycémie fait alors un pic. Derrière un pic, il y a une chute, donc après l'hypoglycémie vous aurez envie de tout dévorer".

En effet, les petits-déjeuners sucrés se digèrent vite. Vous risquez fort d’être tenté par une barre chocolatée deux heures après, alors que vous avez déjà accumulé assez de calories. "C’est assez fréquent, plus on mange sucré le matin, plus on risque d'avoir envie de sucre pendant la matinée", explique la spécialiste.

Le jus de fruit : un faux ami

"Boire un jus de fruit a la même incidence que la confiture, alerte Alexandra Retion. Voire pire". Et pour cause, ces derniers sont bien loin de l’image "healthy" qu'on voudrait leur donner. Contrairement à ce que nous vendent les publicités, tous ces jus ne peuvent eu aucun cas remplacer les fruits en termes de bienfaits.

"La différence se joue à la mastication, explique la diététicienne. Ce sera toujours moins intéressant de boire un jus de fruit que de manger un fruit entier. Car c’est en le mastiquant que vous bénéficierez de ses fibres. Grâce à ces dernières, le sucre contenu dans le fruit arrivera plus lentement dans votre sang. Le fruit a donc très peu d’impact sur la glycémie et ne génèrera ni d’envie de sucre, ni d’augmentation de l’appétit". À l'inverse du fruit, les jus peuvent générer une élévation de la glycémie et provoquer la faim.

Si vous êtes nombreux à penser que le jus de fruit vous donne de l'énergie, il n'en est rien. "C'est l’arrivée du sucre dans votre sang qui vous réveille et non la vitamine", ajoute Alexandra Retion.

"Je ne recommande jamais de jus de fruit, même 100 % pressés, poursuit-elle. Plus vous allez attendre entre la presse et l’action de boire, plus vous aller perdre les vitamines du fruit. Même si vous le pressez vous-même à la maison, ce ne sera jamais aussi bénéfique que manger un fruit".

Méfiez-vous des céréales transformées

"Si vous choisissez des céréales très sucrées, vous aurez faim et envie de sucre toute la journée, répète Alexandra Retion qui évoque encore une fois le phénomène de l'hypoglycémie. Je vous conseille de lire les étiquettes avant d'acheter le paquet pour évaluer sa teneur en sucre".

Un conseil quand vous consultez les étiquettes : ne soyez pas tenté de réduire le gras des céréales au petit-déjeuner. Ce dernier favorise la satiété. C'est le sucre qu'il faut chasser de vos assiettes.

Il vaut mieux privilégier les céréales riches en fibres et en gras. "Elles prennent plus de temps à être digérées et favorisent la satiété, détaille la nutritionniste. Je pense notamment aux flocons d’avoine ou au muesli. Ils vous offrent un maximum de fibres et de vitamines. Du coup, vous serez rassasié jusqu'au prochain repas".

Par-dessus tout, méfiez-vous des céréales transformées ! "Je pense aux indétrônables Corn Flakes, note Alexandra Retion. Elles contiennent peu de fibres et seront digérées comme du sucre, c'est à dire trop vite".

Vidéo : Top 3 aliments a eviter

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):

Merci à Alexandra Retion, diététicienne nutritionniste, auteure de Qu’est ce qu’on mange, éd. First

Programme National de Nutrition Santé (Mangerbouger.fr)

Le grand livre de l’alimentation, Dr Laurence Plumey, éd. Eyrolles

Distinguer les bons des mauvais gras, Fédération Française de Cardiologie