Transaminases ALAT élevées : qu'est-ce que ça veut dire ?

Publié le 23 Octobre 2018 par La Rédaction Médisite
Les transaminases sont des enzymes que l’on retrouve à l'intérieur des cellules du foie, du cœur, des reins et des muscles, notamment. Il est fréquent que, dans le cadre d’une analyse sanguine, le dosage des transaminases soit demandé. Mais comment interpréter un taux de transaminases élevé ? Et comment comprendre un taux de transaminases ALAT élevé ?
Publicité

6754577-inline-500x375.jpg© Istock

Dosage des transaminases

Le dosage de transaminases est réalisé dans le cadre de certaines analyses sanguines. La mesure des transaminases ALAT (essentiellement présentes dans le foie et les reins, et dans une moindre mesure dans les muscles et les globules rouges) permet la détection d’atteintes hépatiques telles qu’une hépatite virale, une cirrhose ou lorsqu’on craint un infarctus du myocarde. Le dosage des transaminases s’effectue à partir d’une prise de sang à réaliser à jeun. Pour obtenir des résultats probants, il faut faire en sorte d’éviter le plus possible de détruire les globules rouges, ce qui suppose d’éviter les exercices physiques importants avant la prise de sang et de faire en sorte de réaliser celle-ci sans garrot (ou d’attendre un peu après avoir enlevé le garrot pour prélever le sang).

Publicité

Transaminases élevées

En temps normal, le taux des transaminases ALAT (alanine aminotransférase) doit être compris entre 6 et 25 unités internationales par litre de sang chez une femme et entre 8 et 35 chez un homme (à moduler en fonction des laboratoires et des techniques employées). Le taux de transaminases peut être augmenté pour plusieurs raisons:- la prise de certains médicaments tels qu’une pilule contraceptive ou des antiépileptiques,- un surpoids,- une myopathie,- une consommation d’alcool.L’élévation des transaminases traduit une destruction des cellules hépatiques.

Publicité

Interprétation d’un taux de transaminases ALAT élevé

Lorsque le taux de transaminases est légèrement au-dessus de la normale (jusqu’à dix fois la norme), on peut suspecter une hépatite infectieuse (virale ou non) ou diverses pathologies entraînant des troubles hépatiques, telles qu’un lupus érythémateux, une maladie de Horton, un syndrome de Gougerot-Sjögren, une polyarthrite rhumatoïde, une sclérodermie… En revanche, un taux particulièrement élevé de transaminases (c’est-à-dire plus de dix fois les valeurs normales) traduit une lésion cellulaire généralement au niveau du foie, du cœur, des reins ou des muscles. Dans ce cas, les pathologies hépatiques possibles sont une hépatite virale aiguë, et on observe alors une jaunisse (ictère), une hépatite médicamenteuse, une ischémie hépatique avec des problèmes cardiaques associés ou des calculs biliaires qui bloquent le canal biliaire.

Transaminases élevées sur le long terme

Le dosage des transaminases peut être réalisé à plusieurs mois d’intervalle pour évaluer son évolution. Si les taux restent élevés au-delà de six mois, on peut suspecter diverses pathologies chroniques telles qu’une cirrhose alcoolique, une hépatite chronique, qu’elle soit virale, médicamenteuse, auto-immune ou toxique, une hémochromatose, une stéatose alcoolique (foie gras) ou encore un cancer du foie.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X