Que signifie un taux de protéine C réactive élevé ?

Dans le cas d'une réaction inflammatoire, le médecin peut être amené à prescrire des bilans sanguins comme la protéine C réactive (ou CRP). Comment comprendre les résultats de ces analyses ?

Publicité

© Istock©iStock

Qu'est-ce que la protéine C-réactive ?

La protéine C-réactive, plus communément appelée CRP, est une glycoprotéine (protéine associée à un glucide) présente dans le sang. Elle active les défenses immunitaires de l'organisme. Cette analyse sanguine réalisée par simple prise de sang et souvent associée à la vitesse de sédimentation (VS). Le dosage de ces deux éléments ne renseigne pas sur la cause de l'inflammation (infectieuse, rhumatismale...), il s'agit seulement d'une aide pour établir un diagnostic. L'analyse de la protéine C-réactive permet également de faire un suivi thérapeutique des maladies inflammatoires. En association avec le dosage du cholestérol, la protéine C-réactive permet de déterminer les risques d'infarctus du myocarde et d'AVC. Après une intervention chirurgicale, la protéine C-réactive indique les éventuels signes d'infection.

Publicité
Publicité

Protéine C réactive : les taux

En temps normal, les taux de la protéine C réactive doivent être inférieurs à 5 mg/l de sang. En cas d’inflammation, ce taux peut rapidement grimper jusqu’à 400 mg/l et, en cas d’inflammation aiguë majeure, le taux peut être jusqu’à 1 000 fois supérieur à la valeur de base. L’augmentation de la concentration de protéine C réactive est généralement associée à une augmentation de la vitesse de sédimentation (VS). Il ne faut que quelques heures (entre 6 et 12) pour que sa concentration augmente sensiblement. Inversement, dès qu’une inflammation se résorbe, son taux diminue rapidement, ce qui permet d’évaluer l’efficacité d’un traitement. Son taux augmente en cas d’inflammation due à une infection et en cas de poussées inflammatoires telles qu’on les observe dans certaines pathologies chroniques comme la polyarthrite rhumatoïde ou le lupus érythémateux par exemple. A noter que certains cancers peuvent, eux aussi, être responsables d’une inflammation qui entraînera une augmentation de la PCR.

Interprétation des résultats de la protéine C-réactive

La protéine C-réactive s'exprime en milligrammes par litre de sang. Un résultat supérieur à 10 mg/l peut indiquer une infection, une poussée d'arthrite, une tuberculose, un lupus, un cancer, une maladie inflammatoire intestinale... dans tous les cas, des examens plus approfondis devront être réalisés afin d'en déterminer l'origine. En cas d'inflammation, le résultat peut atteindre 1000 mg/l. Dans le cadre d'une étude du risque cardiovasculaire, on estime qu'un résultat supérieur à 3 mg/l nécessite des examens complémentaires (épreuves d'effort, examen des coronaires).

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X