Maladies graves : les signes à surveiller aux toilettes
Publié le 21 Mai 2019 à 10h16 par Morgane Garnier, Journaliste Santé
Validé par : Dr Philippe Godeberge , Gastro-entérologue et hépatologue

Sang dans les urines : un cancer de la vessie ou de la prostate

Maladies graves : les signes à surveiller aux toilettes© Istock

La présence de sang dans les urines (hématurie) est également un symptôme qui "nécessite une analyse médicale", affirme le Dr Godeberge. Si elle s’explique le plus souvent par le développement d’une infection urinaire (en général, la cystite chez la femme et la prostatite chez l’homme), elle peut aussi être le signe d’un cancer de la vessie ou de la prostate.

Selon la Fondation ARC pour la recherche sur le cancer, l’hématurie est en effet retrouvée chez 90% des patients atteints d’un cancer de la vessie. Dans ce cas, elle apparaît généralement à la fin de la miction et peut être plus ou moins foncée. Il est donc là encore "recommandé de consulter systématiquement un médecin dès la premièrehématurie repérée".

Diarrhée chronique : un symptôme de maladie inflammatoire chronique de l’intestin

Autre signe qui peut interpeller aux toilettes : l’apparition brutale d’une diarrhée chronique, "c’est-à-dire faire des selles liquides au moins trois fois par semaine pendant plus de trois mois, d’autant plus si elles s’accompagnent d’une perte de poids, de fièvre et de douleurs abdominales", alerte le Dr Godeberge. Il peut alors s’agir d’une manifestation d’une maladie inflammatoire chronique de l’intestin (MICI) : les MICI, qui regroupent la maladie de Crohn et la rectocolite hémorragique, se caractérisent par "l’inflammation de la paroi d’une partie du tube digestif". Douloureuses et handicapantes, elles évoluent par poussées. Elles sont le plus souvent diagnostiquées chez des sujets jeunes, âgés entre 20 et 30 ans.

A noter : les MICI sont associées à un risque accru de cancer colorectal. Selon une étude danoise, ce risque serait multiplié par 2 à 2,5 après dix ans d’évolution de la maladie. S’il n’existe à ce jour aucun traitement curatif, des traitements médicamenteux ou chirurgicaux permettent de la contrôler très efficacement.

La rédaction vous recommande sur Amazon :
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X