Sommaire

Dès la naissance d'un bébé, on se penche sur la couleur de ses selles pour connaître l'évolution de la maturité de son système digestif. Plus tard, chez l'enfant, la moindre infection se reflète dans la coloration des selles.

Il n'y a donc pas de raison pour qu'adultes, on ne continue pas à être vigilant sur la coloration de nos excréments ! Au sein de la version canadienne du Huffington Post, une naturopathe, le Dr Alison Chen, expliquait ainsi pourquoi elle aborde toujours la question des selles lors de ses consultations.

Vos selles (matières fécales) constituent le résidu de votre digestion, à savoir le résidu des aliments ingérés, inutilisé par le corps, ajoutés aux débris des cellules intestinales (qui sont des cellules qui se renouvellent rapidement). Le tout mélangé aux sucs digestifs.

"Notre digestion est un aperçu de la santé du corps et poser ces questions me permet de mieux comprendre les problèmes individuels", explique la naturopathe.

Combien de fois par jour faut-il aller à la selle ?

"Les selles traduisent la manière dont le corps élimine les parties indigestes des aliments que nous mangeons, les sous-produits des médicaments que nous prenons ainsi que de nombreux autres déchets que nous accumulons chaque jour".

"En moyenne, la plupart des gens se sentent mieux avec une à deux selles par jour, faciles à libérer, entièrement digérées et ayant une consistance semblable à celle d'un dentifrice", constate la naturopathe. Après la consistance, viennent ensuite les six nuances de couleurs à interpréter. On les passe en revue, page suivante, avec l'aide du Dr Sylvie Grimbert, chef de service gastro-entérologie du Groupe hospitalier Diaconnesses Saint Simon.

Selles : les aliments qui accélèrent l'envie

Inutile de s’inquiéter de la fréquence à laquelle on va à la selle. Il faut y aller lorsque vous en ressentez le besoin. Soyez aussi attentif aux modifications de votre transit, qui peut être un signe de maladie. A titre informatif, parmi les aliments qui favorisent la selle on cite les céréales, les légumineuses, les artichauts, les poires, les patates douces, le chou-fleur, les épinards, les oranges, les graines de courge, le boulgour, les pruneaux, le café, le thé ou encore, les bananes.

Avant de rentrer dans le vif du sujet, on rappelle que les selles se composent d'eau, de bactéries de la flore intestinale, de fibres non digestibles comme la cellulose, de cholestérol, de sels inorganiques, de cellules mortes, de mucus et de protéines.

Selles anormales : ce qu'il faut faire

Le diagnostic repose le plus souvent sur des analyses de selles : en cas d'hémorragie, des examens devront être pratiqués pour déterminer la cause et le lieu exact de l'anomalie. Les plus courants sont le toucher rectal, la coloscopie et l’anuscopie.

Le traitement des selles anormales se base sur leur cause : antibiotiques contre les bactéries, antiparasitaires intestinaux, crème contre les hémorroïdes... . Une opération chirurgicale sera nécessaire en cas de tumeur cancéreuse. Mais avant d'imaginer le pire, on présente les couleurs de selles qui doivent vous amener à consulter.

Des selles noires : un aliment ou un saignement

Des selles noires : un aliment ou un saignement© Istock

Vous avez constaté que vos selles étaient noires ? Il n'y pas forcément lieu de paniquer. Avez-vous consommé de la réglisse ou des épinards ? Ces aliments rendent les selles noires. Cela est, bien sûr, transitoire. Une supplémentation en fer ou un traitement à base de charbon peuvent également donner cet aspect à vos selles.

Une supplémentation en fer

Une consommation importante de viande ou une supplémentation en fer peuvent être en cause.

Certains médicaments peuvent aussi générer une couleur noire, s'ils contiennent du fer. Ce dernier va être oxydé par les sucs digestifs et donner une couleur noire. Cela ne doit pas vous inquiéter.

Si vous ne prenez pas de fer et que vos selles sont noires et ont une odeur nauséabonde, parlez-en rapidement à votre médecin. Cet aspect peut révéler un phénomène plus sérieux.

Un saignement peut être en cause

Des selles noires "marc de café" peuvent être le signe d'un saignement gastro-intestinal supérieur (au niveau de l'œsophage, de l'estomac ou de l'intestin grêle) dû à une gastrite, un reflux gastro-oesophagien ou ulcère gastroduodénal (plaie profonde qui se forme dans la paroi interne de l'estomac ou dans la première partie de l'intestin appelée duodénum).

Cette couleur peut aussi signifier la présence d’angiodysplasies (anomalie vasculaire due à un trouble du développement des vaisseaux), d'une tumeur de l’œsophage, de l’estomac ou de l’intestin grêle.

Une constipation

Une constipation très sévère peut aussi rendre vos selles noires. Les selles, qui ont beaucoup stagné dans l'intestin peuvent s'avérer noires ou marron très foncé.

Des selles jaunes : une pathologie digestive ou la maladie cœliaque

Des selles jaunes : une pathologie digestive ou la maladie cœliaque © Istock

Une couleur jaune de selles peut être le signe clinique d’une pathologie digestive.

"Elles peuvent être le témoin d’un problème au niveau du foie (comme certaines hépatites), du pancréas, de l'intestin –la maladie coeliaque responsable d’une intolérance au gluten, parfois la maladie de Crohn- ou de la vésicule biliaire (calculs biliaires)", indique le Dr Sylvie Grimbert, chef de service gastro-entérologie du Groupe hospitalier Diaconnesses Saint Simon.

Certaines infections peuvent aussi être en cause. La spécialiste évoque notamment la giardiase. Il s'agit d'une infection intestinale due à un parasite.

Le signe d'une pathologie digestive

Les selles jaunes peuvent révéler la présence de graisses non digérées dans les mouvements de l'intestin, ce qu'on appelle la pancréatite. Dans ce cas, ce sera souvent accompagné d'une texture grasse et d'odeur fétide. Dans les faits, les selles vont revêtir une sorte d’auréole grasse et jaunâtre caractéristique. Cela résulte d’une malabsorption des graisses lors du processus digestif. Ces dernières vont donc être évacuées dans les selles.

On parle de stéatorrhée lorsque la quantité de graisses contenue dans les selles dépasse les 6 grammes par 24 heures. Il peut s'agir d’un symptôme secondaire à une pathologie digestive touchant l’intestin grêle, telle que la maladie de Crohn ou la maladie cœliaque, ou visant le pancréas, dans le cas de la pancréatite chronique.

Selles jaunes : et si c'était la maladie de Gilbert ?

Cette pathologie génétique se caractérise par un dysfonctionnement du foie et entraîne une élévation anormale de la bilirubine(pigment jaune produit par dégradation de l'hémoglobine).

Présente en excès dans la circulation sanguine, cette substance s’avère toxique pour l’organisme. Ce phénomène va se traduire par une coloration du blanc des yeux, de la peau mais également des selles. Cela s’explique simplement par le fait que la bilirubine est un pigment jaunâtre provenant principalement de la dégradation des hématies (globules rouges). La maladie ne présente généralement pas de gravité.

Un blocage de la vésicule biliaire

Un aspect jaune peut indiquer que vous avez sortie de la bile de façon insuffisante en raison d'un blocage de votre vésicule biliaire.

Du rouge dans les selles : des hémorroïde ou un cancer du côlon

Du rouge dans les selles : des hémorroïde ou un cancer du côlon© Istock

Cette couleur peut révéler des restes d'aliments rouges que vous avez ingéré. On pense aux betteraves notamment. En revanche, il peut aussi s'agir de trace de sang. Dans ce cas, c'est plus alarmant.

Les hémorroïdes en cause ?

La présence de sang dans les selles est toujours anormale. On pense parfois aux hémorroïdes, mais il ne faut jamais banaliser les selles avec du sang. Si le sang apparaît en l’absence de selles, cela évoque un problème d’origine anale, le plus souvent hémorroïdaire.

Les hémorroïdes constituent des formations veineuses situées autour et à l'intérieur de l'anus et du rectum, qui sont indolores. Les problèmes apparaissent lorsque survient une crise hémorroïdaire, causée par une dilatation anormale de ces veines.

Des traces rouges sur le papier toilette sont généralement dues à des hémorroïdes ou une fissure. Avant de passer aux laxatifs pour faciliter le transit, veillez à augmenter votre consommation d'eau et de fibres (graines de lin, psyllium, fruits, légumes).

Un cancer du côlon ou du rectum

Lorsque le sang est directement mêlé aux selles, c'est plus inquiétant car cela signifie que le sang provient de "plus haut". Les selles avec du sang peuvent être le seul signe d'un cancer du côlon ou du rectum. C'est pourquoi dans le doute, même s'il y a des hémorroïdes, il vaut mieux pratiquer une coloscopie.

Il est conseillé de consulter votre médecin si vous constatez du sang dans vos selles, même si cela ne se produit qu'une seule fois, a fortiori si vous avez plus de 50 ans.

Des maladies inflammatoires de l'intestin

La présence de sang dans les selles peut aussi résulter d'un saignement gastro-intestinal inférieur. Si vous remarquez cela souvent, il faut consulter un médecin pour déterminer la cause. Il peut s'agir d'une maladie de Crohn, d'une rectocolite ulcéreuse qui sont des maladies inflammatoires de l'intestin.

Des nuances de vert : avez-vous mangé des légumes verts ?

Des nuances de vert : avez-vous mangé des légumes verts ?© Istock

Vos selles virent vers le vert ? Cela peut être le signe que vous avez mangé beaucoup de légumes verts à feuilles. On pense aux épinards par exemple. En outre, ce symptômes peut aussi révéler une diarrhée.

La diarrhée peut provoquer des selles vertes

La diarrhée aiguë provoque l'évacuation fréquente de selles liquides, parfois mêlées de sang ou de glaires. La couleur des selles peut varier du noir (si présence de sang) au vert.

Cette pathologie peut aller de pair avec des crampes, de la fièvre et une faiblesse générale. Elle survient en principe brusquement et prend fin spontanément au bout de deux ou trois jours. Dans certains cas, la diarrhée est chronique et s'installe pendant plusieurs semaines, voire des mois.

Selles vertes : votre transit est-il trop rapide ?

À noter aussi que vos selles peuvent aussi devenir vertes si la nourriture ingérée est passée plus rapidement que la normale par l'intestin. Des selles vertes peuvent vouloir dire que le transit colique est trop rapide. La bile devient habituellement plus foncée en se déplaçant à travers le côlon, mais elle restera verte si elle se déplace trop rapidement.

Un transit intestinal accéléré peut être dû à une gastro-entérite bactérienne ou virale pour laquelle il convient de consulter un médecin généraliste, en particulier lorsqu'elle touche les enfants et les personnes âgées.

Enfin, les suppléments de fer et la spiruline peuvent aussi donner une couleur verte aux selles.

Des selles blanches très pâles : une anomalie du système biliaire

Des selles blanches très pâles : une anomalie du système biliaire© Istock

Les selles sont colorées entre autres par la bile. Des selles qui deviennent très claires, de couleur mastic, doivent alerter. Cela peut être le signe d'une anomalie au niveau du système biliaire. Il se peut que la bile ne s'écoule plus à cause d'un blocage localisé au niveau du cholédoque (le petit canal qui arrive du foie dans l'intestin via la vésicule biliaire) ou du pancréas.

La vésicule biliaire est un lieu de stockage de la bile, ce liquide visqueux de couleur jaune sécrété par le foie et qui intervient dans le processus de digestion.

La lithiase biliaire peut ralentir l'écoulement de la bile

Parmi les anomalies de la vésicule biliaire, la lithiase biliaire peut avoir pour effet de freiner l'écoulement de la bile. Cette pathologie se manifeste par la formation de calculs à l'intérieur de la vésicule, ou au sein des voies biliaires. Ces calculs, similaires à des petits cailloux, sont majoritairement composés de cholestérol cristallisé. Bien qu’ils soient généralement bénins, ces calculs peuvent obstruer les conduits cystique et cholédoque.

La cholécystite (inflammation de la vésicule biliaire) peut aussi générer la présence de calculs dans la vésicule ou dans le canal cholédoque.

Selles claires : un ictère cholestatique ?

L'ictère cholestatique survient lorsque les canaux de la vésicule sont obstrués. La bile reflue dans le sang. La bilirubine n’étant plus éliminée, les selles deviennent incolores, tandis que la peau jaunit. Les urines, au contraire, vont sembler plus foncées. Ce sont les symptômes de l’ictère cholestatique.

Des selles marron-chocolat : tout va bien !

Des selles marron-chocolat : tout va bien !© Istock

Les selles marron chocolat traduisent une personne en bonne santé. Cet aspect est lié "à la libération de la bile du foie et de la vésicule biliaire, importante pour la décomposition et l'absorption des graisses" explique Alison Chen.

> Un expert santé à votre écoute !

Sources

Merci au Dr Sylvie Grimbert, chef de service gastro-entérologie du Groupe hospitalier Diaconnesses Saint Simon.

What 7 Shades Of Poo Say About Your Health, Huffpost, 2016

Vidéo : Ce que vous ignorez sur vos selles

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.