Lunettes, prothèses auditives et dentaires : les tarifs à ne pas dépasser pour être remboursé

Le 12 janvier 2019, le gouvernement a dévoilé le décret fixant les montants maximum de remboursement des lunettes, des prothèses auditives et des prothèses dentaires par la Sécurité sociale, dans le cadre de la réforme reste à charge zéro. Les voici en détail.
Lunettes, prothèses auditives et dentaires : les tarifs à ne pas dépasser pour être rembourséIstock

Le reste à charge zéro prend forme. Cette mesure phare de la campagne d'Emmanuel Macron visant à rembourser intégralement les lunettes, les prothèses dentaires et les prothèses auditives a été pensée pour se mettre en place progressivement sur trois ans, à compter de janvier 2019. Chose promise, chose due : le 12 janvier 2019, le Journal officiel de la République française a dévoilé le décret fixant les tarifs à ne pas dépasser pour que ces équipements soient remboursés à 100% par la Sécurité sociale.

Remboursement à 100% des lunettes qui ne coûtent pas plus de 420€

Concernant les lunettes (montures plus verres correcteurs), celles qui seront remboursées intégralement ne devront pas dépasser 420€ (lunettes à correction moyenne de -6 à +6 dioptries et à verres unifocaux). Ce montant pourra aller jusqu'à 800€ s'il s'agit de lunettes à verres progressifs. "Dans tous les cas, la prise en charge d'une monture est limitée à 100 euros", explique le décret. Ces garanties s'appliquent aux frais exposés pour l'acquisition d'un équipement composé de deux verres et d'une monture, par période de deux ans, à l'exception des cas pour lesquels un renouvellement anticipé est prévu."

Au niveau des prothèses auditives, le plafond de remboursement est fixé à 1700€ "par aide auditive, par période de quatre ans". Le texte souligne que ces "dispositions s'appliquent aux contrats souscrits ou renouvelés à compter du 1er janvier 2020 pour [celles] relatives à l'optique et au dentaire et à compter du 1er janvier 2021 pour [celles] relatives aux aides auditives". Pour veiller à leur application, "un comité de suivi de la réforme '100 % santé' " a été créé. Celui-ci remplace l'Observatoire des prix et de la prise en charge en optique médicale.

Deux indices vous permettent de savoir quand changer de lunettes

D'ailleurs, comment savoir s'il est temps de changer de lunettes ? Premier indice : les rayures devenues nombreuses. Pourquoi ? "D'abord parce qu'une rayure sur un verre dérange l'inconscient, explique le Dr Petra Kunze, ophtalmologue interviewée par Medisite. L'œil sera plus attiré par ce défaut que par ce que l'on souhaite voir. Ensuite, les rayures altèrent les traitements apportés aux verres. Dans ce cas, les yeux ne sont plus protégés. Il faut aller chez l'opticien pour régler le problème. En général, il est plus simple pour lui de remplacer totalement la paire de lunettes que réparer le verre."

Deuxième indice : des maux de tête ou des pertes d'équilibre se manifestent, car la vision s'est abîmée. Pensez alors à faire régulièrement un auto-test consistant à fixer un point de repère en se cachant un œil puis l'autre afin de vérifier si la vision est toujours aussi bonne des deux yeux.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Vidéo : Lunettes, audition : ce qu'il faut savoir être remboursé à 100%