Douleur au sternum : 3 maladies en cause

Publié le 24 Octobre 2018 par La Rédaction Médisite
Que l’on ressente une douleur au sternum, une douleur thoracique ou une douleur à la poitrine, ces situations sont très angoissantes, car la première crainte est d’être victime d’une crise cardiaque. Pourtant, ce type de douleur n’a pas, pour unique cause, une pathologie qui affecte le cœur ou les poumons.
Publicité

Douleur au sternum : l'arthrose en cause

Une douleur au sternum et dans la région de la clavicule peut relever de la rhumatologie. L’arthrose est une maladie inflammatoire qui peut en effet toucher l’articulation sterno-claviculaire. Cette articulation est formée de la clavicule, d’un disque articulaire et du sternum.

L’arthrose est le résultat d’une usure du cartilage. Il en résulte une douleur qui, avec le temps, devient invalidante. Cette articulation de l’épaule devient de moins en moins mobile.

Publicité

Pour permettre au patient de reprendre ses activités quotidiennes, une prise en charge est indispensable.

Douleur thoraciqueet spasme œsophagien

Un problème cardiaque n’est pas l’unique cause d’une douleur thoracique. Celle-ci peut être liée à un trouble digestif, et notamment à des spasmes des muscles de l’œsophage.

La douleur thoracique ressentie par le patient est totalement similaire à celle causée par une maladie cardiaque. Elle s’accompagne d’une sensation de pesanteur, et la personne a l’impression que son thorax est comprimé dans un étau. La déglutition est le principal facteur déclenchant le spasme œsophagien qui augmente avec le stress.

Publicité

Cette pathologie du système digestif d’origine inconnue est un trouble fonctionnel qui touche en majorité les personnes dès l’âge de 50ans. Bien que bénigne, elle est très angoissante du fait de la similitude de ses symptômes avec ceux d’une maladie coronaire.

Publicité

Toutefois, cette douleur d’origine non cardiaque ne survient pas à l’effort mais au repos. La prise d’un aliment ou encore le changement de position suffisent à modifier soit son intensité, soit sa durée, ce qui n’est pas le cas de la douleur d’origine cardiaque.

Douleur dans la poitrine : c'est peut-être un angor pectoris

L’angor est une maladie coronaire que l’on appelle plus communément angine de poitrine. La soigner suffisamment tôt limite les risques de complications. En l’absence de prise en charge médicale, l’angor peut évoluer en infarctus du myocarde ou bien encore en œdème pulmonaire. Il est dû à un rétrécissement des artères coronaires mettant le cœur en souffrance. La première des conséquences est une forte douleur extrêmement angoissante due à la constriction de la poitrine.

Publicité

Les symptômes de l'angor sont :

  • une douleur thoracique profonde qui irradie parfois dans l’épaule, le bras et la main gauches, le bras droit, la mâchoire inférieure, le cou et la nuque, voire jusqu’à l’estomac et l’omoplate ;
  • l’impression que la poitrine est comprimée par un étau.

Les symptômes d’une angine de poitrine se manifestent rarement au cours de la nuit ou juste après un repas, mais fréquemment pendant un effort. Toute manifestation pouvant faire craindre un angor justifie un appel aux services d’urgence.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X