Sommaire

J’ai vu sur internet que j’avais ...

Arriver avec un auto-diagnostic est une mauvaise idée (aimez-vous que l’on ait l’air de connaître mieux votre métier que vous sans avoir fait la formation? Sûrement non). Même si vous pensez avoir telle pathologie, mieux vaut attendre le diagnostic de votre médecin, qui a fait de longues années d’études et se forme régulièrement.

"Se trouver les symptômes ne suffit pas pour faire un diagnostic. Un diagnostic est aussi lié à l’âge par exemple" informe le Dr Marc Perez. "Mieux vaut dire Dr je suis inquiet. J’ai peur d’avoir telle maladie" conseille le Dr Marc Perez. "Cela engage un dialogue et cela nous permet de rassurer le patient". Rien ne vous interdit non plus de dire "j’ai lu sur internet que...".

"Cela nous permet d’ouvrir un dialogue, de savoir quel site le patient a consulté, de lui expliquer que certains sites n’ont aucun sérieux..." estime le Dr Marc Perez.

Je voudrais une lettre et les coordonnés d’un dermatologue...

Voilà une phrase qui pourrait irriter votre médecin. Pourquoi ? "Celui-ci n’est pas un distributeur de bons pour aller voir des spécialistes et être remboursé dans le cadre du parcours de soins. C’est humiliant" dénonce le Dr Marc Perez. "Il y a des problèmes que nous pouvons traiter".

Mieux vaut attendre l’avis de votre médecin pour le problème pour lequel vous venez le consulter et, si besoin, celui-ci vous orientera vers un spécialiste.

Je ne veux pas prendre ce générique. Je veux le VRAI médicament...

Vous ne voulez pas prendre le générique prescrit par votre médecin ? "Dans ce cas, il faut avoir une bonne raison pour refuser ce médicament générique. Car nous, médecins, devrons justifier ce choix auprès de la caisse d’assurance maladie" explique le Dr Marc Perez.

Si vous avez déjà pris ce générique et que vous avez une vraie bonne raison de ne plus vouloir le prendre, vous pouvez évoquer le sujet avec votre médecin. Sinon, mieux vaut éviter.

Comment, vous ne savez pas ce que j’ai ?

Première consultation. Après interrogatoire et examen clinique, votre médecin ne vous annonce pas ce que vous avez. Un peu énervé (e), vous ne comprenez pas pourquoi votre médecin ne peut pas faire un diagnostic. "Il faut parfois une deuxième consultation pour poser un diagnostic. Et parfois, je le sais mais je ne veux pas donner le diagnostic d’emblée" explique le Dr Marc Perez.

"Une solution immédiate et simple et rarement possible" rappelle-t-il. Vous avez le droit d’interroger votre médecin en lui disant par exemple "avez-vous trouvé ce dont je souffre ?". C’est moins agressif, convenez-en.

Docteur, pouvez-vous me prescrire ce médicament pour maigrir ?

Il est tentant de venir chez son médecin généraliste pour avoir un médicament-miracle pour des tas de problème. "Mais le médecin n’est pas un commerçant et le patient un consommateur" rappelle le Dr Marc Perez.

Dites plutôt à votre médecin ce qui vous préoccupe, quel est votre problème et lui pourra vous orienter vers des solutions, pas forcément un médicament d’ailleurs. Pour le poids par exemple, cela peut être le conseil d’une activité physique, la proposition d’aller consulter un nutritionniste...

"Au fait, j’ai aussi un problème de thyroïde, mal au dos..."

Une des choses à éviter de dire à son médecin c’est d’ajouter des problèmes au problème initialement décrit (par exemple : j’ai mal à la gorge) après l’examen médical.

Si le patient ajoute plein d’autres problèmes alors que nous avons déjà fait l’interrogatoire et l’examen clinique, nous devons tout recommencer, alors que si la personne nous dit d’emblée je viens pour 4 choses, nous pouvons déjà faire un lien entre ces éléments et cela oriente notre examen clinique.

Bref, on dit tout tout de suite à son médecin !

Il faudrait peut-être faire plutôt une IRM...

Votre médecin vous prescrit une radio. Et vous, votre première réflexe est de lui demander : "Pourquoi pas une IRM plutôt?". Vous pensez que c’est mieux et en plus cela n’irradie pas de rayon X.

"Oui, mais cela est très cher et c’est un examen qui sert surtout aux chirurgiens" répond le Dr Marc Perez, médecin ostéopathe et médecin du sport (Paris). "Une radiographie s’intéresse aux os donc si ce sont les os que nous voulons voir nous prescrivons une radio !"

> Un expert santé à votre écoute !

Sources

Remerciements au Dr Marc Perez, médecin du sport et médecin ostéopathe, 
Auteur de Soulagez vous-même vos douleurs grâce à l’homéopathie, Editions Leduc.s, mars 2017

Vidéo : Elle filme son AVC pour montrer aux médecins leur mauvais diagnostique

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.